Tendance, le cannage s'encanaille

De retour en décoration, la tendance cannage gagne une place de choix chez les nouveaux créateurs et les éditeurs de design. Et force est de constater que nous sommes aussi (re)tombés sous son charme. Sélection.

Apparu au début du XVIIIe siècle sous le style Régence, le cannage est un thème récurrent en décoration qui a connu des hauts et des bas au cours des décennies précédentes. Caractérisé par son tissage des fibres végétales (du rotin pour la majorité) qui laisse apparaître les fils de chaîne et les fils de trame, il donne un motif graphique et ajouré. L'iconique chaise de bistrot Thonet n°14, créée au milieu des années 1850, est reconnaissable à son assise en cannage. 2017 sonne définitivement le revival des pièces cannées, de la petite décoration jusqu'au meuble plus imposant, comme il était notamment possible de le constater lors de l'édition de janvier de Maison&Objet. En fer de lance du retour du cannage, il y a l’intérêt que portent une fois de plus les marques et les créateurs au rotin et à l'osier

La vannerie est un art à nouveau apprécié et donc, les éditeurs de design, les grandes enseignes et les designers - à l'écoute du marché - se sont intéressés aux styles proches de cet art ancestral. Qu'il s'agisse de la matière cannée ou du motif qui est repris sur du papier peint ou du linge de maison, le cannage se paye actuellement une tranche de popularité considérable. Autant à l'aise dans une déco naturelle, traditionnelle ou exotique, le cannage est un style sur lequel compter. En outre, aujourd'hui se vendent des lés déjà cannés, idéaux pour la restauration de meubles anciens mais aussi pour des DIY du meilleur effet. Cette année, le cannage s'encanaille. Et on adhère !