Alvar Aalto, le " père fondateur de l'architecture organique "

Designer scandinave, Alvar Aalto est sans conteste le plus célèbre de Finlande. Retour sur le parcours d'un avant-gardiste en la matière.

Biographie

Date de naissance 03/02/1898
Lieu de naissance Kuortane
Pays Finlande
Décès 11/05/1976

Alvar Aalto : sa vie, son parcours

De son vrai nom Alvar Hugo Henrik Aalto, Alvar Aalto est né le 3 février 1898, à Kuortane, en Finlande, et est décédé le 11 mai 1976 dans la capitale finlandaise d'Helsinki. Durant toute sa vie, Alvar Aalto a été pluridisciplinaire : architecte, dessinateur, urbaniste et designer. Diplômé en 1921 de l'université des technologies d'Helsinki, il regagne la ville où il a passé son enfance - Jyväskylä - afin de lancer son premier cabinet d'architecture en 1923.

Alvar Aalto : l'architecte humaniste

Illustre personnage en Finlande, Alvar Aalto s'est aussi imposé mondialement. Chacune de ses créations est conçue d'une manière globale et intelligente. Elles se fondent dans le paysage. Il propose une démarche de travail plus proche de la nature, de son environnement, mais pleine de modernisme. Il le prouve en préférant le bois, le contreplaqué et la brique - plus chaleureux - au fer, se distinguant ainsi de ses contemporains, tels que Le Corbusier ou Marcel Breuer. Alvar Aalto mêle tradition avec nouvelles technologies : il invente notamment le bois lamellé-collé. Ce procédé technique de travail du bois permet de le courber à plus de 90° sans perdre en résistance. Il est à la base de l'ensemble de son oeuvre. Le sanatorium de Paimio est sa réalisation phare, une ode à une modernité imaginaire. Comme le mobilier conçu pour cet édifice : le fauteuil Paimio. A la fois aérien et massif, ce fauteuil est conçu pour le patient : il peut profiter du soleil tout en respirant facilement. Le design scandinave est né.

Alvar Aalto : des édifices empreints d'harmonie

La plupart des projets d'Alvar Aalto sont visibles en Finlande. Le palais Finlandia à Helsinki est incontournable. Dans le monde, on peut également citer la bibliothèque de l'abbaye de Mount Angel aux Etats-Unis. En France, la seule opportunité d'admirer le travail d'Alvar Aalto est de se rendre à Bazoches-sur-Guyonne pour y voir la maison Louis-Carré achevée en 1959. Tout au long de sa vie, il a reçu diverses récompenses pour son travail accompli. Il fut notamment le président de l'académie de Finlande de 1963 à 1968 et a reçu la médaille d'Or de l'AIA en 1963. À titre posthume, sa seconde femme depuis 1952 - Elissa Aalto - décide d'achever ses réalisations en cours comme l'opéra Essen ou le théâtre municipal de Jyvaskyla.