Aménager des combles : les règles de base

Vous disposez de combles que vous désirez aménager ? Rendre habitable l'espace situé sous la charpente du toit de son habitation a tout de la bonne idée. À condition de savoir comment s'y prendre. Voici un tour d'horizon des règles de base qui favorisent un aménagement de combles optimal.

© Elodie Rothan

Vérifier la faisabilité du projet d'aménagement de combles

Tout d'abord, il faut vous assurer que vous avez une hauteur de plafond suffisante pour y aménager une pièce supplémentaire. À défaut, les combles se réduisent à un simple grenier qui sert d'entrepôt, mais en aucun cas de pièce à vivre. L'idéal est de disposer d'une hauteur d'1,80 m au minimum, afin de pouvoir s'y tenir debout et circuler à son aise. Deuxième impératif : vérifier si les travaux envisagés nécessitent une déclaration administrative ou un permis de construire. Ce sera par exemple le cas si vous prévoyez de créer de nouvelles ouvertures. En principe, sachez que l'ajout de surface doit toujours être déclaré en mairie.

Réaliser les travaux d'aménagement de combles

Avant de procéder à l'isolation du toit, prenez soin de vérifier si l'ossature de votre faîtage est saine et parfaitement étanche (absence d'insectes, pas de détérioration par le gel, pas de tuiles cassées). Le type d'isolant dépendra de la nature de la toiture (tuiles, bois, etc.). À vous de décider si vous souhaitez laisser les poutres apparentes ou bien les dissimuler dans la nouvelle structure. Sachez qu'une isolation par l'extérieur est possible, mais elle se révèle plus onéreuse. Pour le choix des ouvertures, privilégiez les fenêtres de toit qui offrent plus de luminosité et sont recommandées pour les pentes. Vous pouvez également placer une fenêtre sur le toit, pourvu qu'elle soit équipée d'un système d'ouverture à distance. Pensez également à prévoir des branchements électriques. Les cloisons éventuelles seront réalisées à partir de matériaux légers comme le Placoplatre afin de ne pas alourdir l'ensemble. Pour couvrir le sol, le parquet flottant représente un grand classique, à la fois esthétique et facile à poser.

Ne pas négliger l'accès aux combles

L'accès à la nouvelle pièce doit être réalisé en dernier, afin d'assurer une parfaite adéquation de l'escalier avec le sol. Si vous avez suffisamment de place sur l'étage inférieur, choisissez de préférence un modèle rectiligne, plus pratique, car plus direct. Sinon, optez pour un escalier circulaire. Une fois l'aménagement technique de vos combles réalisé, vous pouvez passer à l'étape suivante nettement plus fun, la décoration.