Aménager des combles et greniers : les règles de base

Vous disposez de combles ou d'un grenier que vous désirez aménager ? Rendre habitable l'espace situé sous la charpente du toit de son habitation a tout de la bonne idée. À condition de savoir comment s'y prendre. Voici un tour d'horizon des règles de base qui favorisent un aménagement de combles optimal.

Aménager des combles et greniers : les règles de base
© Elodie Rothan

La faisabilité du projet d'aménagement de combles

Toutes les reconversions sont possibles si le volume est aménageable. Néanmoins, il faut vous assurer de trois choses : le sol est-il porteur ? La hauteur de plafond sous faîtage suffisante pour y aménager une pièce supplémentaire ? Et un élément de la charpente entrave-t-il la circulation ?

À défaut, les combles se réduisent à un simple grenier qui sert d'entrepôt, mais en aucun cas de pièce à vivre. L'idéal est de disposer d'une hauteur d'1,80 m au minimum, afin de pouvoir s'y tenir debout et circuler à son aise.

Chambre, bureau, salle d'eau ou encore salle de jeux ou espace bien-être, vous pourrez donc donner libre cours à vos envies. Pour optimiser l'espace, il faudra alors ruser. Les rampants limitent le volume ? Contournez le problème en y installant une penderie ou des placards. Dans un bureau, vous pourrez par exemple poser des étagères basses pour créer une bibliothèque. Pour une chambre, vous pourrez y glisser votre lit mais attention, il ne peut s'adosser qu'au pignon ou à un mur porteur.

Autre impératif : vérifier si les travaux envisagés nécessitent une déclaration administrative ou un permis de construire. Ce sera par exemple le cas si vous prévoyez de créer de nouvelles ouvertures. En principe, sachez que l'ajout de surface doit toujours être déclaré en mairie.

L'espace occupé par les combles

Des combles posent la question d'un espace unique ou, au contraire, de plusieurs petites pièces. Bien sûr, tout dépend avant tout de la taille, de la surface et du volume disponible. Un grand espace permet de donner à une chambre un effet loft assez sympa et rien ne vous empêche d'imaginer une pièce d'eau attenante avec pour seule séparation une armoire, un paravent ou un mur en briques de verre. En longueur, les pièces peuvent se succéder sans problème. On doit alors réaliser des cloisons légères avec des formules sèches (idéalement des plaques de plâtre sur ossature métallique) qui ne surchargent pas le plancher et n'apportent pas d'humidité. Les cloisons sur ossature métallique peuvent être isolées contre la transmission des bruits aériens. Elles peuvent intégrer des portes coulissantes, ce qui facilite l'aménagement de l'espace (pas d'encombrement à l'ouverture). De plus, le cloisonnement crée des parois transversales qui seront idéales pour implanter des placards ou de bibliothèques dont les montants en échelle suivent les pentes du toit. Bref, séparer l'espace, c'est offrir la possibilité d'aménagements multiples mais aussi de varier les fonctions des pièces entre chambre et salle de bains par exemple.

50 exemples de combles et greniers aménagés :

Les travaux d'aménagement de combles

Qui dit aménagement des combles, dit également travaux... Avant de procéder à l'isolation du toit, prenez soin de vérifier si l'ossature de votre faîtage est saine et parfaitement étanche (absence d'insectes, pas de détérioration par le gel, pas de tuiles cassées). Le type d'isolant dépendra de la nature de la toiture (tuiles, bois, etc.). À vous de décider si vous souhaitez laisser les poutres apparentes ou bien les dissimuler dans la nouvelle structure. Sachez qu'une isolation par l'extérieur est possible, mais elle se révèle plus onéreuse.

Pour le choix des ouvertures et faire entrer la lumière naturelle dans la pièce, privilégiez les fenêtres de toit ou les lucarnes qui offrent plus de luminosité et sont recommandées pour les pentes. Il est préférable que ces ouvertures soient équipées d'un système d'ouverture à distance. Les lucarnes offrent une vision en ligne de mire contrairement aux fenêtres de toit qui ouvrent la vue sur le ciel et peuvent chez certains individus, engendrer un effet d'enfermement. Dans tous les cas, une demande d'autorisation (pour toute ouverture sur l'extérieur et transformation du bâtiment) doit être déposée à la mairie. Il est essentiel de respecter le style régional en adoptant les modes d'ouverture habituels et les matériaux de la région où l'on se trouve.

Pensez également à prévoir des branchements électriques.

Les cloisons éventuelles seront réalisées à partir de matériaux légers comme le Placoplâtre afin de ne pas alourdir l'ensemble.

L'isolation des combles

L'aménagement de combles impliquent aussi d'envisager l'isolement de la pièce et les travaux pour le sol.

  • Isoler le sol : un plancher ancien mérite d'être conservé, mais s'il est impératif de l'isoler, on répartit dessus des dalles isolantes en laine de roche avant de les recouvrir d'un parquet. Ou alors, si cela est possible, on intervient au plafond de la pièce du dessous pour réaliser l'isolation avec une laine minérale sous une finition en plaques de plâtre. Dans tous les cas, le choix de l'intervention se pose entre les deux étages. On devra "sacrifier" le sol de l'un ou le plafond de l'autre... Ce sera la hauteur disponible qui influera sur le choix. Autre option pour couvrir le sol, le parquet flottant représente un grand classique, à la fois esthétique et facile à poser.
  • Isoler le toit : c'est également incontournable. Là aussi, vous devrez être très attentif aux solutions qui s'offrent à vous. Il faut tenir compte de la réglementation en vigueur pour pouvoir prétendre au crédit d'impôt sur les matériaux et la mise en œuvre (soit R = 5 minimum). L'indice R correspond à la résistance thermique de l'isolant. Bien isolée, cette nouvelle pièce vous permettra de faire des économies d'énergie. Un souci majeur qui reste au centre des préoccupations financières et écologiques de tous ceux qui se lancent dans des travaux de nos jours. Le crédit d'impôt étant très avantageux, n'hésitez pas à faire intervenir une entreprise qualifiée capable de vous soumettre un projet détaillé et chiffré poste par poste (pas de coût global). Le travail achevé doit être certifié conforme à la réglementation pour pouvoir bénéficier du crédit d'impôt.

L'accès aux combles

L'accès à la nouvelle pièce doit être réalisé en dernier, afin d'assurer une parfaite adéquation de l'escalier avec le sol. Si vous avez suffisamment de place sur l'étage inférieur, choisissez de préférence un modèle rectiligne, plus pratique, car plus direct. Sinon, optez pour un escalier circulaire. Une fois l'aménagement technique de vos combles réalisé, vous pouvez passer à l'étape suivante nettement plus fun, la décoration.

Décorer ses combles

Côté déco, grenier rime souvent avec débarras. Si vous envisagez d'en faire une chambre d'amis ou une salle de jeux, rien ne vous empêche de jouer sur la récup' en y installant des meubles dont vous vous êtes lassée. L'astuce pour meubler cet espace à moindre coût ? Le relooking et la customisation. Un vieux canapé reprendra un nouveau souffle avec un plaid ou du tissu et quelques coussins. La vieille table basse de grand-maman retrouvera une nouvelle jeunesse avec un petit coup de peinture.

Cette pièce pourra devenir un espace déco de création où vous vous ferez plaisir. Pour les aménagements de la pièce, un grand volume accepte plus facilement une charpente en bois naturel, éclaircie si nécessaire par sablage. La couleur est la bienvenue, identique à celle de la sous-face du toit pour éviter l'effet de cassure si le volume est petit, ou d'un ton légèrement plus clair. Surtout pas de couleurs tranchées entre les bois et le plafond, vous auriez l'impression d'être en cage...

Bref, pour optimiser la pièce et vous y sentir bien, mieux vaut respecter la déco que vous avez instauré dans votre maison mais surtout choisir le mobilier en fonction du rôle que vous donnerez à cette nouvelle pièce. Un bureau demandera des coloris calmes et reposants pour favoriser la concentration tandis qu'une salle de jeux autorisera plus d'excentricité. Dans ce cas-là, n'hésitez pas à jouer sur la couleur.

20 chambres sous les toits :