Comment bien choisir son escalier ?

Escalier droit ou tournant, rampe, contremarches, innovations et sécurité... Avant de vous lancer dans l'achat et l’installation d'un escalier, profitez de quelques conseils pour vous aider à choisir le modèle adapté à votre intérieur.

Comment bien choisir son escalier ?
© Cécile Debise / Journal Des Femmes

Trois "types" d'escalier

Il existe trois grands types de produits. Tout d'abord, l'escalier droit (ou les échelles), reconnaissable par ses marches rectangulaires, il est idéal pour les pièces à fort passage comme les entrées et s'adapte partout. Ensuite, l'escalier 1/4 tournant (droite ou gauche) permet d'adapter le sens de l'escalier à celui du passage. Il est idéal pour les plus petits espaces pour son côté gain de place. Il existe également des escaliers 1/2 tournant permettant de réduire encore plus l'encombrement car il peut s'implanter entre les deux murs d'un hall ou d'une entrée. Enfin, l'escalier hélicoïdal (ou escalier en colimaçon) permet aussi de gagner un maximum de place car toutes ses marches sont organisées autour d'un axe central. A titre d'exemple, un escalier hélicoïdal de 140 cm de diamètre occupe 2,3 m² de moins qu'un escalier 1/4 tournant classique.

A savoir : afin de ne pas perdre d'espace en dessous de l'escalier, il est possible d'aménager ce dernier. Par exemple avec l'escalier droit qui a l'avantage de rendre disponible l'espace sous les marches pour y mettre des rangements. Bureau, petit salon, placard ou bibliothèque, il suffit de faire preuve d'un peu d'imagination et de réaliser quelques aménagements pour optimiser son escalier et ainsi, son intérieur.

Choisir en fonction de la déco © Cécile Debise

Choisir un escalier en fonction de sa déco

Le choix d'un escalier dépendra à la fois de l'encombrement disponible et du style de la pièce. Il faut savoir que ce type d'installation est l'un des éléments clefs de la maison. Côté esthétique, pour un style "authentique", préférez plutôt un escalier droit ou 1/4 tournant en chêne : aspect brut ou vernis antiquaire ou encore en hêtre, avec une rampe tournée et non moulurée. Si vous souhaitez créer une ambiance "maison de charme", choisissez un escalier soit en bois (le sapin par exemple) à peindre (produits adaptés) de préférence en blanc pour l'aspect lumineux, soit un modèle en métal avec une rampe très travaillée. Enfin, plus contemporains, les escaliers hélicoïdaux, souvent faits de métal, de verre ou de bois, apportent à la pièce un aspect épuré. L'absence de contremarche accentuera également la légèreté de cet escalier.

La rampe est importante ©Cécile Debise

La rampe, un atout déco et sécuritaire

La rampe, aussi appelée garde-corps, est bien souvent un élément essentiel pour caractériser l'aspect général d'un escalier, de par sa forme d'une part mais aussi par sa matière. Une rampe simple, faite de poteaux aspect inox avec des fils en acier, donnera un aspect très contemporain à un escalier. De la même manière, une rampe moulurée apportera la petite touche "charme" au modèle choisi. Par ailleurs, il est tout à fait possible de peindre une rampe, même d'une couleur différente de l'escalier, pour donner à l'ensemble un aspect "multicolore" très gai. Certains escaliers très contemporains sont parfois présentés sans rampe. Il faut cependant garder en mémoire que cette dernière reste un élément sécuritaire. La supprimer totalement peut, en présence de jeunes enfants, être responsable de chutes graves. Dans une moindre mesure, la contremarche est conseillée, pour que le pied ne glisse pas entre les marches, mais reste moins indispensable à la sécurité qu'une rampe.

La sécurité avant tout. Il est fort recommandé d'installer une barrière de sécurité (en bois et adaptable à toutes les hauteurs et largeurs) à chaque extrémité de l'escalier dès qu'un enfant au sein du foyer est en âge de ramper. Et pour prévenir tout risque de chute, mieux vaut penser à éclairer l'escalier avec des LEDs ou des veilleuses la nuit - à déclenchement automatique ou permanents -, a fortiori lorsque la chambre et la salle de bains ne sont pas au même étage.

Des escaliers innovants © Elodie Rothan

Des escaliers innovants

Il en existe des innovations au niveau de l'aspect pratique. L'un des problèmes majeurs de l'habitat étant le manque de place, les escaliers et les échelles apportent eux aussi des solutions pratiques non négligeables. Certains escaliers offrent la possibilité de les installer dans différentes surfaces aussi petites soient-elles. Par ailleurs, les échelles escamotables permettent, avec un minimum d'encombrement, d'accéder facilement aux combles d'une maison et disparaissent aussi rapidement qu'on le souhaite. Grande nouveauté également : l'adaptabilité des escaliers à chaque surface.Certains à monter soi-même sont réglables en hauteur et permettent également une certaine liberté de choix tant au niveau de la forme du modèle (hélice simple, double, etc) qu'en fonction de l'espace dont on dispose. Les échelles dites "de meunier", qui ont rajeuni en adoptant un style contemporain, pourront s'adapter en quelques minutes à chaque hauteur de plafond en un tour de clef ! Et côté style et design, on s'intéresse de plus en plus aux différents matériaux avec une tendance pour des produits alliant le verre et le métal, ou le bois brut très prisés par les consommateurs aujourd'hui.

(Merci à Frédérique Grigolato pour ses conseils)