La véranda en bois, une extension pleine de charme

Atout charme d'une maison, une véranda est idéale pour gagner quelques mètres carrés et transformer son intérieur. Côté structure, le bois offre de nombreux avantages et s'impose comme une option de choix. Explications.

La véranda en bois, une extension pleine de charme
© Vie & Véranda

Que vous envisagiez de construire une véranda ou d'ajouter une pièce supplémentaire à votre maison par le biais d'une extension, le choix du matériau mérite réflexion. Robuste, le bois est un matériau noble qui donne de l'allure à une construction. L'aluminium de son côté affiche des lignes plus design. Quant au PVC, il est moins racé mais très bon marché. Au-delà de simples considérations esthétiques, c'est surtout la nature du projet qui va orienter vers l'un ou l'autre.

Les avantages d'une véranda en bois

Le bois possède de nombreux avantages. Apprécié pour ses grandes qualités en termes de stabilité et de durabilité, mais aussi d'isolation, il offre également plus de souplesse en termes de construction. Contrairement à l'aluminium, le bois peut être travaillé : là où une tige en alu aura un usage limité car ciblé - il faut en effet faire avec la matière telle qu'elle se présente – un poteau en bois peut être transformé. Dans le cas d'une extension par exemple, le bois permettra une intégration dans le prolongement de la toiture, ce qui ne serait pas réalisable avec une structure en aluminium. 

Véranda à facettes mêlant bois et alu © MC France

Quel type de bois choisir pour sa véranda ?

Au-delà de l'aspect (plus ou moins foncé), tous les bois n'ont pas les mêmes propriétés. En revanche, tous ont les mêmes qualités mécaniques. Ce qui va faire la différence ici c'est leur facilité à être travaillés. Pour une véranda ou une extension, on optera plutôt pour un bois tendre, qui pourra ainsi être aisément modelé, de l'usinage à la réalisation de moulures, volutes ou tout autre ornement esthétique. L'épicéa par exemple est particulièrement bien adapté à ce genre de construction. Il réagit bien aux traitements et, tout aussi important, c'est un bois qui vieillit bien.

Véranda Cassilia © Vie & Véranda

Véranda en bois : traitement et entretien

Le bois est une matière vivante, il doit donc être correctement préparé. C'est ici le fabricant qui se charge de lui administrer les traitements spécifiques dont il a besoin pour perdurer sans se dégrader.

Très résistant, le bois nécessite néanmoins un entretien régulier au fil du temps. Pour que votre véranda conserve tout son éclat, il est conseillé de passer une ou deux couches de lasure tous les 5 ans environ.

Quel est le prix d'une véranda en bois ?

A confort égal, une véranda en bois ne coûte pas plus cher qu'une véranda en alu. Si vous prévoyez de bâtir une véritable extension en revanche, la facture sera bien sûr plus élevée et dépendra de la surface, de la pose d'une éventuelle couverture ou encore d'aménagements particuliers comme l'installation de volets électriques par exemple.  

(Merci à Fabien Chatagnon, directeur Industrialisation et Innovation Vie & Véranda, pour ses conseils.)