Quel aménagement sous un escalier ?

Vous avez de la place sous votre escalier mais vous ne savez pas comment optimiser cet espace. Découvrez des idées pratiques d'aménagement et les différentes possibilités pour profiter des moindres recoins du dessous d'escalier.

Quel aménagement sous un escalier ?
© Elodie Rothan

Les critères à prendre en compte

Sans contre-marche, un escalier est plus aérien. Il permet une communication plus fluide entre les étages. Il faudra en tenir compte pour l'aménagement. Si vous souhaitez conserver ce style "léger", n'y installez pas de mobilier trop massif. Un escalier à contre-marches est plus propice à l'aménagement de rangements, vestiaire, bibliothèque ou WC ! On pourra plus facilement cloisonner cet espace.

En général, c'est la pièce dans sa totalité qu'on aménage, le dessous de l'escalier est donc traité avec l'ensemble de la pièce. Pour la circulation et le confort, c'est inévitable. Car qui dit escalier, dit passage !

Dans un salon par exemple, le meuble-télé pourra facilement se loger sous l'escalier. En revanche, on évitera d'y placer un canapé, ce qui pourrait induire une sensation d'enfermement et une gêne pour le passage. 

Enfin, pensez à la lumière ! Un bon éclairage qu'il soit décoratif, intime ou fonctionnel est le meilleur moyen de mettre en valeur (ou de faire oublier) votre escalier. L'espace qui se trouve en dessous ne doit pas devenir un coin sombre.

Des rangements sous l'escalier

Si on opte pour un espace de rangement, comment faire pour éviter l'effet débarras et pour que l'aménagement ait un côté un peu déco et visuel ? Si l'escalier est fermé (s'il ne l'est pas, ce n'est pas un chantier insurmontable), on pourra créer des rangements. Qu'il s'agisse de dissimuler un cumulus, un placard à balais ou un dressing, on privilégiera plutôt un espace fermé. Pour rendre un tel agencement esthétique, il faut aussi prendre en considération l'ensemble de l'escalier, la rambarde et le placard, ainsi que le recul que l'on a. Un effet graphique de mise en couleur peut être intéressant pour casser la "masse" (par exemple une large bande de couleur qui remonte vers l'étage et qui coupe la montée).

S'il s'agit d'un bel escalier ancien, on fera disparaître le placard avec une couleur identique à celle de la montée d'escalier. On en préservera ainsi le cachet.

Des placards discrets sous l'escalier © Cécile Debise/Journal Des Femmes

Un bureau sous l'escalier

Un bureau peut facilement y être installé. Un poste de travail informatique comme un secrétaire conviendront très bien puisqu'on y travaille assis. On veillera à harmoniser le style de mobilier avec celui de l'escalier et également à prévoir les sorties électriques nécessaires à l'éclairage comme au matériel.

Sous un escalier contemporain, on pourra aligner un plan de travail sur une marche, comme pour prolonger celle-ci. On peut également installer une série de caissons d'une hauteur identique et dans le prolongement d'une autre marche plus haute (ou une longue tablette qui, comme le plan de travail, prolongerait une marche). Le bureau et l'escalier ne formeraient plus qu'une seule structure qui pourrait être traitée dans le même coloris. Si vous souhaitez fermer cet espace pour rendre le bureau invisible, il faudra faire appel à un menuisier pour qu'il réalise des portes sur mesure.

10 aménagements de bureaux sous escalier :

Les autres possibilités d'aménagement d'un espace vide sous escalier

Tout dépend de la pièce où l'escalier se trouve. Une belle mise en scène avec un guéridon ou une petite console, agrémenté d'une lampe ou d'un bouquet rendra un dessous d'escalier vivant dans une entrée ou sur un palier. Dans un séjour, un objet d'art y sera mis en valeur avec le bon éclairage. D'autre part, l'escalier est un lieu de passage et les livres que vous possédez méritent peut-être d'être plus accessibles et visibles. Pourquoi ne pas les mettre en valeur et transformer votre escalier en meuble-bibliothèque ? En "sacrifiant" un peu de profondeur pour aligner la bibliothèque sur l'escalier, vous pouvez créer un très bel ensemble.

Objets d'art et souvenirs de voyages mis en scène sous un escalier © Elodie Rothan

Aménager le dessous d'un escalier : combien ça coûte ?

Tout dépend de votre habilité à bricoler. Avec du bois ou du médium, des vis et du temps, réaliser soi-même les travaux apporte beaucoup de satisfaction. Mais si vous voulez un résultat impeccable, n'hésitez pas à faire appel à un menuisier : c'est son métier et il saura être de bon conseil.