Philippe Fessard (Senior consultant en management environnementa Construire une maison bio, c'est possible ?

A l'heure du développement durable et du boom des produits écolo, les maisons bio arrivent sur le devant de la scène. Mais qu'est-ce vraiment qu'une maison bio ? Combien cela coûte-t-il ? Philippe Fessard, spécialiste de la construction durable, vous apporte quelques réponses.

Qu'est-ce qu'une maison bio ? En existe-t-il différents types ?
Philippe Fessard : En règle générale, lorsque l'on parle de maison bio, les gens pensent aux maisons construites à partir de matériaux sains où la qualité de l'air intérieur est supérieure aux maisons "bas de gamme". Mais une maison bio peut également être une maison bioclimatique, chauffée grâce au rayonnement solaire. Il existe alors deux concepts : la maison passive ou la maison bioclimatique "à l'ancienne", encore très pratiquée en France. La première fonctionne selon un concept très efficace : le bâtiment est très bien isolé et nécessite une quantité de chaleur extrêmement faible (10 W/m²) générée "passivement", c'est-à-dire sans chaudière ni radiateur. La seconde, très mal isolée, consomme dix fois plus (100 W/m²). Lorsqu'il y a un déficit d'ensoleillement, elle refroidit donc très rapidement contrairement à la maison passive qui reste chaude plusieurs jours d'affilée. En résumé, une maison passive n'a pas besoin d'équipements de chauffage alors qu'une maison bioclimatique mal isolée ne peut pas s'en passer. Attention ! Une maison bioclimatique n'est pas forcément saine si elle est construite avec des matériaux générant des polluants gazeux et une maison saine n'est pas forcément bioclimatique.

Quelles sont les démarches à effectuer pour faire construire une maison bio ?
P. F. : La construction d'une maison bio passe impérativement par une analyse des cycles de vie des matériaux. Certains matériaux de construction mettent à mal les ressources naturelles. Il faut donc sélectionner des matériaux respectueux qui obtiendront un bilan très performant à l'issue de l'analyse. Deuxième étape, l'analyse des cycles de vie de la maison en elle-même. Il faut définir sa future consommation d'énergie, savoir quel sera son impact sur l'environnement. Lors de sa démolition, elle devra permettre la valorisation et le recyclage des matériaux utilisés, qui repasseront automatiquement dans le cycle naturel sans pollution. Pour finir, il faut faire appel à un professionnel sérieux pour la construction même de la maison.

Peut-on en faire construire partout ? Tout le monde peut-il en faire construire ?
P. F. : Oui, absolument. Au départ, toutes les maisons étaient saines et construites avec des matériaux respectueux de l'environnement. Cela a changé avec l'ère industrielle et l'arrivée de la chimie, du PVC, des COV (composés organiques volatils)? Il est donc possible de construire une maison bio quel que soit l'endroit choisi. 

Faut-il la construire de A à Z ou est-ce possible d'intégrer certains éléments bio dans de l'ancien, dans le cadre d'une rénovation par exemple ?
P. F. : Pour des maisons construites à la fin du XIXe siècle, à l'ère où le PVC n'existait pas, la rénovation sera possible puisqu'à la base la maison était saine, en bois naturel. Il suffira alors de choisir et d'intégrer des matériaux respectueux de l'environnement. En revanche, rénover une maison du XXe siècle, construite au début de l'ère du béton, de la chimie, de la plasturgie est beaucoup plus difficile. Surtout depuis l'arrivée des panneaux en particules de bois (contreplaqué, aggloméré). Au départ, les colles qui les composent, présentaient des caractéristiques entières relativement supportables, mais on s'est aperçu qu'en vieillissant, elles dégageaient des substances toxiques. Il faudrait donc quasiment arracher tous les revêtements. Il sera donc très difficile de les rénover en bio.

Quels sont les avantages d'une maison bio ?
P. F. : Une maison bio permet une économie des ressources naturelles ainsi qu'une économie d'énergie tant au moment de la phase de fabrication des matériaux, de construction ou encore d'habitation. D'un point de vue sanitaire, une maison bio fournit également une très bonne qualité de l'air intérieur et par conséquent, des conditions de vie très confortables.

Combien coûte une maison bio ?
P. F. : Le prix de construction d'une maison bio est l'inconvénient majeur. Pour une maison bio et certifiée en tant que telle, vous avez deux possibilités : payer vous-même les analyses de cycle de vie qui coûtent cher. Dans le cas contraire, les fabricants répercuteront ce coût dans le prix des matériaux. En France, il faut compter en moyenne un surcoût de 50 % par rapport au coût d'une maison "traditionnelle". Il est d'ailleurs tout à fait anormal qu'on ne sache pas, en France, construire des maisons bio avec des surcoûts de seulement 10 % comme dans d'autres pays tels que le Canada ou la Suède par exemple. Maintenant, une alternative existe. Il est possible de réaliser une maison bio en autoconstruction à des prix très abordables, en utilisant des matériaux sains depuis longtemps comme le bois non-traité, la paille, et de faire poser le tout par un entrepreneur compétent.