Palette rougeoyante

Accessible par un escalier en acier brut qui plonge au centre du salon, le second niveau de la maison de Maurice Padovani s'ouvre sur un espace bureau/bibliothèque. On retrouve les teintes noires chères à l'architecte, tandis qu'une palette oscillant du rouge au prune habille la pièce avec une certaine chaleur. Voir le reportage
©  Elodie Rothan / Le Journal des Femmes