Comment choisir sa chaise de bureau ?

Choisir une chaise de bureau pour travailler à la maison est primordial pour éviter un mal de dos ou toutes sortes de douleurs. Découvrez nos conseils pour trouver le bon siège déco et ergonomique.

Comment choisir sa chaise de bureau ?
© Miliboo

Un siège réglable et un dossier galbé

Une chaise de bureau se doit d'être réglable car tout le monde est différent. Entre la taille de la femme moyenne et l'homme moyen il y a déjà 10 cm. Il faut donc que le siège se règle en hauteur afin de s'adapter aux plus petits comme aux plus grands, de 156 cm à 189 cm selon les ergonomes. Mais il est utile que la profondeur soit aussi réglable : l'assise doit aller jusqu'au au 3/4 des cuisses minimum. A savoir qu'il existe également des chaises qui se règlent en fonction du poids de l'utilisateur

L'important dans un siège est aussi, et surtout, la partie au niveau des lombaires. Lorsqu'on est debout, cette partie est concave en arrière et convexe en avant. C'est le contraire lorsqu'on est assis. Il faut donc un appui pour rendre cette partie plus confortable. Concernant la hauteur du dossier, il est conseillé d'avoir un appui-tête pour pouvoir la reposer de temps en temps. La hauteur n'a pas vraiment d'importance pour travailler car on ne travaille jamais la tête appuyée contre son dossier. Avec l'appui-tête, le siège est polyvalent et permet simplement des moments de repos et des changements de posture.

Un siège en tissu

Notre organisme s'adapte à toutes les formes et tous les matériaux mais en terme de revêtement, mieux vaut acheter un siège en tissu car en cuir ou en skaï, dès qu'il fait chaud ce n'est plus confortable, à cause de la transpiration. On peut aussi opter pour des matériaux hauts de gamme en plastiques sophistiqués qui empêchent la sudation et qui n'incommodent pas. Avant d'acheter, il faut donc bien regarder les détails matières, les caractéristiques techniques et les matériaux.

Un bon siège doit être réglable © Cécile Debise/JDF

Un siège avec roulettes et accoudoirs

Mieux vaut prendre un siège à roulettes car elles permettent de faire des mouvements et avoir plus de liberté. Cependant, les roulettes doivent être adaptées à votre sol ; ce ne sont pas les mêmes selon si c'est de la moquette ou du plancher. Les accoudoirs, eux, ne sont réellement utiles que lorsqu'on travaille avec précision sur l'ordinateur car ils permettent une stabilité du corps. Mais il est bien de pouvoir appuyer les coudes de manière générale. Mieux vaut qu'ils soient réglables en hauteur car s'ils sont trop hauts, ils peuvent créer des douleurs au niveau des épaules. Évitez les accoudoirs trop arrondis sur lesquels les bras ont tendance à glisser. 

Des marques ergo-déco

Si le design est la première chose qui attire l’œil, il faut faire attention à la fonctionnalité d'un siège. Il vaut mieux se diriger vers des marques scandinaves qui sont particulièrement penchées sur l'ergonomie de leur production. Pour les pays nordiques, c'est la fonctionnalité et le confort qui priment sur l'esthétique. Ça tombe bien, la tendance scandinave envahit nos intérieurs et surtout, nos bureaux depuis plusieurs saisons.

Le meilleur siège est une chaise facilement réglable à condition que le règlement soit intuitif. Après, c'est la qualité des matériaux qui joue. Si on choisit une chaise haut de gamme, elle peut durer vingt ans car les matériaux sont à la fois résistants et souples. Chez des marques grand public le siège va durer quelques années (de 2 à 4 ans) au maximum et il faudra donc le renouveler régulièrement. C'est donc une question de qualité de souplesse du siège, du dossier et de l'assise et aussi de la somme que vous voulez consacrer à cet achat.

Mieux vaut des accoudoirs et des roulettes © Miliboo

Ce n'est pas qu'une question de siège

Parfois les douleurs que l'on ressent après de longues heures assis ne viennent pas seulement du siège. Le problème n'est pas la posture ou le siège mais le travail statique, c'est à dire en position immobile. Une position devient inconfortable au bout d'une demie heure. Par conséquent, il faut faire des pauses régulières, respecter le temps de repos ou marcher. Encore mieux, il faut de temps en temps régler le siège de façon légèrement différente
Selon une étude de la FFC, les jeunes ont perdu 25 % de leurs capacités physiques en 40 ans suite aux loisirs plus sédentaires et donc, à la position statique. 

Pensez aussi à adapter la hauteur du bureau, celle de l'appui-pieds, la position de l'écran (qui doit être vers le bas par rapport au regard comme lorsqu'on lit un journal) et de celle de la souris (qui ne doit pas être trop loin du bord de la table).

Au final le choix d'une chaise de bureau est personnel et subjectif. Mais il faut veiller à quelques critères importants. 

(Merci au consultant en ergonomie physique, Bronislaw Kapitaniak, pour ses conseils avisés)