Les erreurs à éviter avec une chambre d’ado

Votre ado veut une nouvelle déco ? Parce qu’il y passe souvent des heures et voit sa chambre comme un refuge, choisir de nouveaux meubles ou rafraîchir la pièce peut être un exercice périlleux. Mode d’emploi pour faire les bons choix.

Les erreurs à éviter avec une chambre d’ado
© Elodie Rothan

Si les ados ont parfois tendance à changer d'avis rapidement, ils ont généralement une idée bien précise de la manière dont ils veulent aménager leur chambre. Ne pas les associer au choix des nouveaux meubles ou de la déco serait donc une erreur. Univers, mobilier, couleurs : on prend soin de les consulter et on les laisse nous guider. On modère tout de même les penchants pour les éléments au style trop affirmé car elles peuvent vite passer de mode, et on opte pour des surfaces faciles à repeindre si l'envie de changement se faisait sentir.

Une chambre d'ado moderne © Maisons du monde

Idem sur les murs : il sera toujours plus simple d'en changer la couleur avec une bonne couche de peinture. Au sol du parquet massif ou un sol vinyle sera plus résistant et plus simple à entretenir qu'une moquette ou un tapis. 

Des rangements malins

Autre erreur à éviter : oublier que les adolescents n'aiment pas ranger. Souvent peu enclins à vouloir mettre de l'ordre dans leurs affaires, mieux vaut prévoir des rangements astucieux. Un lit coffre par exemple, qui permet de faire disparaître dessous tout ce qui traîne, ou un lit agrémenté de tiroirs, est une bonne idée pour les adeptes du vite fait bien fait.

Une chambre d'ado bien isolée

On ne fait pas l'impasse non plus sur l'insonorisation. Que votre ado soit fan de métal ou pas, le volume de décibels qui s'échappe de sa chambre est souvent source de tensions. Sans pour autant transformer la pièce en bunker, on peut néanmoins facilement limiter la gêne pour les occupants des pièces adjacentes : installer des placards, un dressing ou une bibliothèque contre le mur qui sert de cloison par exemple, permet d'atténuer un peu le bruit et de préserver le bien-être du foyer, et celui des voisins. En cas de force majeure, la pose d'un placo phonique peut se révéler d'une grande aide pour les oreilles du reste de la famille...

Un éclairage sur mesure

Côté éclairage, mieux vaut opter pour un éclairage indirect et multiplier les sources de lumière. Indispensable : une bonne lampe de bureau. Pour le reste de la pièce, un variateur sur le plafonnier et des bandeaux à LEDs sous les étagères du dressing ou de la bibliothèque par exemple, dans les caissons de rideaux ou encore les alcôves, permettront de créer des ambiances.

Dernier point à ne pas oublier : la sécurité. On s'assure donc que les fenêtres sont toutes équipées de rambardes et que celles-ci sont placées à la bonne hauteur (1,10 mètre). Pour le reste, on le laisse créer son univers personnel et on ferme les yeux sur une déco pas toujours en adéquation avec nos goûts d'adultes.

(Merci à Philippe Carillo, architecte d'intérieur, www.createursdinterieur.com, pour ses conseils)