Comment choisir un lit d'enfant ?

Superposés, à mezzanine ou encore évolutif, il existe de nombreux modèles de lit pour enfant. Lequel choisir et à quel âge ? Voici nos conseils.

© Cécile Debise / Journal Des Femmes

C'est généralement autour des deux ans que votre enfant va quitter son lit de bébé pour un plus grand. Et pas besoin de le presser, vous saurez vite, quand il commence à se transformer en escaladeur des barreaux de son lit, qu'il est temps de lui offrir son premier "lit de grand". Mais il revêt plusieurs formes et plusieurs matières et il n'est pas toujours facile de savoir vers lequel se tourner. Si le lit deux places est souvent réservé aux jeunes adolescents, votre enfant passera quand même par plusieurs étapes, synonymes d'indépendance, au cours de ses années d'enfance. Le plus important, avant de vous lancer dans un achat, c'est de déterminer vos besoins, votre budget et la place dont vous disposez dans la chambre.

De 2 à 6 ans

Pour mener votre enfant à l’indépendance que représente le lit de grand, vous pouvez faire l'acquisition d'un lit simple (taille 90 x 190/200 cm) ou d'un lit évolutif. Ce dernier a l'avantage d'accompagner votre petit(e) dans sa croissance et de pouvoir s'allonger à mesure que votre petit bout grandit. Ainsi, lorsqu’il est petit, il se sentira entouré par l'encadrement de son lit et en sécurité et en grandissant, il ne sera pas à l'étroit dans un lit trop étriqué pour lui. Ce lit représente aussi un gain de place puisqu’il ne prend que la taille nécessaire à votre enfant, pas plus. Aussi, les lits tiroirs permettent soit de loger un petit lit d'appoint en plus ou de jouir d'un rangement sous le lit. De quoi gagner de l'espace et apprendre le rangement à votre enfant. Des nouveaux lits concepts avec bureau, commande et multiples rangements intégrés existent également pour ceux qui manquent de place. Attention, ceux qui pourraient être tentés par le lit mezzanine ou superposés devront attendre quelques années...

A partir de 6 ans

© Cécile Debise /Journal Des Femmes

Juste avant l'âge de raison, votre petit(e) est fin prêt(e) pour s'élever de quelques dizaines de centimètres. En effet, avant 6 ans, les lits en hauteur (mezzanine ou superposés) sont déconseillés pour les enfants trop jeunes. Trop hauts, trop peu sécurisés et avec des échelles parfois difficiles d'accès, ils sont à bannir dans les chambres d'enfant. Mais dès 6 ou 7 ans, investir dans un lit en hauteur permet soit de dégager de la place sous le lit et ainsi de permettre l’installation d'un coin jeu ou d'un bureau d'enfant ou d’accueillir un deuxième enfant grâce à un lit superposé. Il sera donc possible de faire dormir le plus grand dans le lit du haut et le petit dans celui du bas. Sans compter que de nombreux modèles de lits superposés permettent l’utilisation d'un seul des lits : de quoi s'adapter  aux évolutions de la fratrie. Quoi qu'il en soit, la sécurité reste la priorité numéro un pour les lits en hauteur. Veillez à choisir un lit avec une rambarde solide et qui est installée sur toute la longueur du lit. Une échelle résistante, ergonomique et avec des barreaux confortables est nécessaire tout comme l'installation d'un point de lumière accessible dans le lit du haut : l'enfant pourra ainsi descendre sans heurt dans l'obscurité. 

Les goûts et les couleurs...

Les tendances pour les chambres d'enfant ne sont pas éloignées de celles pour adultes. En effet, si ce sont les enfants qui y dorment, ce sont les parents qui achètent la chambre. On retrouve donc les tendances scandinave, rétro et vintage, chez les petits comme chez les grands. Si le bois blond et les coloris neutres sont souvent privilégiés, c'est avec le linge de lit et les parures que la différence va se faire.

Quid du sommier et du matelas ? 

Très souvent, les lits d'enfants sont livrés avec un sommier intégré. Régulièrement à lattes, ils sont étudiés pour assurer du confort pour le sommeil. C'est donc en fonction du matelas que le confort va dépendre. Comme pour les adultes, les goûts divergent. Plutôt mou ou ferme, il faut faire en fonction des appréciations personnelles, mais l'idéal est un matelas en latex plutôt qu'en mousse de polyéther beaucoup trop fine et qui n'assure pas une résilience assez importante. La mousse de polyuréthane est correcte pour assurer le maintien de l'enfant pendant son sommeil et représente un bon rapport qualité/prix. Mais au niveau du traitement, assurez-vous d'un matelas traité anti-acarien et anti-bactérien pour éviter les risques d'allergies

Les normes à respecter pour un lit d'enfant

Pour les parents les plus soucieux et qui ont tendance à regarder les normes, sachez qu'en plus de la classique CE, d'autres normes sont à observer. Notamment la norme générale établie en France concernant le niveau de Formaldéhyde qui est de E2. Choisissez donc un matériel dont la qualité est de E1 ou E0. Aussi, les finitions doivent être conformes à la norme EN 71-3, qui garantit que les produits utilisés ne sont pas nuisibles. 

(Merci à la marque Vertbaudet pour ses conseils.) 

Le lit tiroir, l'allié des petits espaces © Hélène D./Les Navigauteurs