Dormir dans du lin : une bonne idée ?

Depuis quelques années, le lin est à la mode pour le linge de maison, notamment le linge de lit. Mais quels sont les effets de cette matière sur notre santé, notre peau et notre sommeil ? Explications.

© CELC

Les avantages du lin (et ses rares inconvénients)

Le linge de lit en lin est meilleur que les autres fibres (coton, viscose, soie, polyester...) en matière de thermorégulation. C'est-à-dire qu'il tient chaud en hiver et rafraîchit l'été. Il a une meilleure ventilation et une meilleure régulation. Il laisse passer l'air et la vapeur d'eau - soit la transpiration. Il a également la capacité d'absorber celle-ci pour la relâcher dans l’atmosphère et donc l'éloigner de la peau. Le lin aurait des avantages sur le sommeil : il semblerait que l'on se réveille moins la nuit en fonction des cycles de la température de notre corps qui varie. Le lin garde une température optimale. On s'endormirait donc plus vite et profiterait d'un sommeil plus réparateur.

Le lin est aussi anallergique et anti-bactérien. Il convient donc aux personnes avec des peaux sensibles ou à ceux qui ont des soucis dermatologiques.

Côté inconvénient, les draps en lin restent plus chers que ceux en coton, même si l'on en trouve de plus en plus à des prix abordables (compter environ 100 euros minimum pour une parure complète - une couette deux personnes et deux taies d'oreiller).

Différents types de lin © CELC

Quels types de draps en lin choisir ?

  • Il existe plusieurs finitions pour le lin mais en matière de linge de lit, on trouve surtout des toiles classiques comme le lin lavé, nettoyé de manière intensive après le tissage afin de casser la rigidité de la matière brut. Il est ainsi assoupli et adouci.
  • Il existe le satin de lin, très noble et haut de gamme. Le lin est simplement tissé de façon plus complexe afin de rendre son aspect plus lisse, plus brillant et assez sophistiqué. Satiné donc.
  • Il y a aussi le lin mélangé : le métis par exemple est un croisement de lin et de coton. Il n'y a aucune étude sur les avantages de ce dernier mais on peut supposer qu'on garde la moitié des bienfaits. Il a surtout un intérêt économique car le coton est moins coûteux. Il peut être un bon compromis également pour ceux et celles qui se méfie du 100 % lin.

Les labels pour un textile en lin de qualité

En réalité, la qualité du lin vient de la fibre, c'est elle qui lui donne toutes ses qualités de confort thermique et qui le rend bon et sain pour la peau. Sur le marché, on reste globalement dans une gamme assez serrée car si le tissage est trop fin, le drap devient trop fragile et s'il est trop lourd, il devient à la fois plus cher et moins facile pour l'entretien. De façon générale, les textures varient assez peu d'une marque à l'autre.

Au moment d'acheter, il faut regarder les labels qui donnent l’origine du lin et assurent la qualité de la fibre comme l'European Flax qui garantit que celle-ci a été cultivée en Europe. Si le produit est 100 % made in Europe, c'est-à-dire cultivé, filé et tissé en Europe, c'est le label Master of Linen. En dehors des labels, il n'y a pas de critères objectifs qui permettent de différencier deux lins de deux marques différentes. A savoir : l'Europe représente 90 % de la production mondiale de la fibre de lin.

Le lin, une qualité Européenne © CELC

Comment entretenir des draps en lin ?

  • Pour le lavage : comme du linge de maison classique, on peut le nettoyer à 40°C, 60°C ou même 90°C pour du blanc. Le lin tient bien les hautes températures et ne rétrécit pas puisque, dans le cas du lin lavé, il a déjà été lavé de façon intensive. 40°C suffit largement en général.
  • Pour le séchage : on peut le sécher en machine mais avec modération. Cela vaut pour toutes les matières, si elle est séchée trop longtemps le tissu se dessèche. Cependant, le séchage machine entretient le cote gonflant de la fibre pour le lin lavé.
  • Pour le repassage : avec le lin lavé, on s'affranchit de la corvée de repassage puisqu'ils se froisse moins qu'un lin classique. Il a toujours un aspect cabossé, mais cela fait parti de son charme. Le lin est la matière facile d'entretien par excellence.

De la couleur !

Le lin prend très bien la couleur et cette dernière vieillit également très bien : elle se patine certes, mais a un joli effet vintage et non un effet de décoloration fade. Avec le lin, on peut mixer les couleurs pour plus de style.

(Merci à Marie Demaegdt, responsable textile à la Confédération Européenne du Lin et du Chanvre, pour ses conseils)