Publi-information

Mon lit, c'est ma vie

Il y a quelque temps encore, un lit ne servait qu'à dormir (ou presque). Réduction des surfaces habitables et changement de mentalité obligent, le lit occupe désormais une place centrale dans nos vies et nos foyers. Décryptage de cette nouvelle tendance.

© Merinos #theplacetobed #facileavivre #resterzen

Il est loin le temps où les enfants s'attablaient à leur bureau pour leurs devoirs. Aujourd'hui le meuble, quand il n'a pas quitté la pièce, ne sert que de desserte pour les livres et les cahiers, voire le linge à ranger ! Désormais c'est calés entre deux oreillers que les enfants écrivent, lisent et révisent. L'avantage, est sans doute de pouvoir changer de position : sur le dos, en tailleur, sur le ventre, c'est moins lassant.

Et il n'y a pas que les enfants qui sont concernés. Pour les étudiants et jeunes adultes, le lit est la plaque tournante de toutes les activités et l'on comprend mieux pourquoi il est primordial de choisir un matelas facile à vivre comme ceux de la collection EasyLife de Merinos.

Le déclencheur de cette nouvelle tendance ?

La technologie numérique et ses multiples supports. Le wifi et les ordinateurs portables, tablettes et smartphones déplacent le centre de gravité. Répondre à ses e-mails, télécharger et regarder des vidéos, chatter, partager… Tout part du lit, à toute heure du jour et de la nuit.

Et quand viennent des amis, c'est encore sur le lit que l'on se réunit. Discussions et confidences jusqu'au bout de la nuit, chahut ou soirée ciné, cabine d'essayage ou salon de maquillage. Le lit se transforme comme par magie. Un univers infini livré à leur imagination débordante !

Au moment des repas, comme les Romains en leur temps, les plus jeunes n'hésitent pas à manger allongés et à récidiver à l'heure du goûter ou de grignoter…

Cette nouvelle tendance il faut bien l'avouer occasionne quelques mini-catastrophes. Mais pas de panique pour ceux qui, avisés, se sont procuré un matelas nouvelle génération Merinos. Sur un matelas facile à nettoyer, les accidents sont facilement réparables !

Ne reste plus qu'à inventer le ramasse-miettes automatisé.