Comment choisir et aménager un dressing ?

Dans une chambre, un couloir ou une entrée, l'armoire-dressing et la penderie sont incontournables pour organiser son rangement. Découvrez quel modèle de dressing choisir et comment l'aménager avec portes, étagères et accessoires.

Comment choisir et aménager un dressing ?
© Cécile Debise/Journal Des Femmes

Investir dans un dressing est avant tout une question de gain de place. Le but premier est d'optimiser l'espace. Le rangement se trouve au cœur des achats de meubles pour la maison. On opte ainsi pour un intérieur cocooning, agréable où tout est bien rangé et chaque mètre carré optimisé. Le dressing offre ces solutions de rangement optimales tant recherchées et s'adapte aux lieux et aux façons de vivre des habitants d'une maison.

Choisir son modèle de dressing

Chez les spécialistes du rangement et dans les grandes enseignes de décoration, différents types de dressings sont en vente. Initialement, le dressing constitue une pièce à part entière, une micro surface de 5 m² en général : souvent en "U", avec une entrée au milieu et une porte ouvrante à la française, et parfois en "L". Aujourd'hui, il est d'usage d'appeler "dressing" tout aménagement de placard. Outre l'armoire classique à portes battantes ou coulissantes, il existe aussi le dressing d'angle et le dressing-cabine :

  • Le dressing d'angle répond parfaitement à la demande de gain de place en permettant d'exploiter intelligemment un coin de la chambre.
  • Les dressings "cabine" sont des armoires plus larges, dans lesquelles on peut entrer à l'intérieur. C'est une excellente alternative quand on n'a pas la possibilité de consacrer toute une pièce à l'installation d'un dressing.
  • Pour répondre à une forte demande de personnalisation, les dressings sur mesure s'adaptent à toutes les configurations de pièce, en hauteur, largeur, profondeur, au millimètre près. Il faut compter en moyenne 5 500 euros pour un modèle en "U" et 2 800 euros pour un modèle en "I" (armoire-dressing).

Quant au style du modèle, il correspondra plus à des critères esthétiques. Il faudra déterminer les matériaux et les teintes selon les éléments déjà présents dans la pièce : cela va des particules de bois décorées au bois massif, en passant par le stratifié et des façades en simili cuir, en verre laqué (transparent ou peint), des placages en aluminium ou en inox... Cette étape est plus une question de style et surtout de qualité de produit.

Étagères et tiroirs divers permettent d’organiser le rangement dans un dressing © Journal Des Femmes

Définir les dimensions

Lorsque l'on choisit d'installer un dressing chez soi, il faut prendre en compte certains éléments. En premier lieu, il faut bien mesurer les dimensions de l'espace dont on dispose pour accueillir le futur dressing (il est possible d'installer un dressing dans quasiment tous les espaces). Ne pas oublier aussi de définir ses besoins en termes d'étagères, de tiroirs, de penderies, etc.

Dans un deuxième temps, il est impératif de faire le tour des problèmes techniques auxquels on peut se heurter : bouches de ventilation hautes ou basses, plinthes, prises électriques, accès à des tuyaux pour évacuer l'humidité, thermostat... A cette étape de l'installation d'un dressing, il est recommandé de le dessiner sur plan 3D.

Tester le produit en magasin

Une fois en magasin, il conviendra de faire attention à plusieurs points :

  • faire coulisser les portes pour bien vérifier leur facilité d'ouverture ;
  • appuyer sur le fond de l'armoire pour apprécier la solidité du dressing ;
  • essayer de remuer l'armoire afin de tester sa stabilité ;
  • enfin, jeter un coup d'œil à l'épaisseur des étagères : si elles sont trop fines, quelques soucis pourraient apparaître en cas de piles de linge trop lourdes.
Un dressing sur mesure en sous-pente © Cécile Debise/Journal Des Femmes

Les équipements intérieurs du dressing

La différence entre une armoire et un dressing concerne l'équipement intérieur. Une simple armoire possède en général une penderie de 70 cm et cinq étagères alors qu'un dressing en "U" compte quatre fois plus de mètres-tringle et six fois plus de mètres linéaires avec ses nombreuses étagères. Si on calcule le ratio entre ces deux types de rangements, le dressing est donc beaucoup moins cher.

Avec un dressing, il est possible de mélanger penderies, tiroirs, étagères, tringles... Et pour faciliter le rangement, il existe, en option, de nombreuses petites astuces à disposition chez les professionnels du rangement : tiroir à bijoux, porte-chaussures, porte-cravates, porte-ceintures ou même porte-pantalons, panier à linge amovible, miroir intérieur coulissant, valet à fixer sur le côté extérieur... Certains dressings permettent également d'avoir des penderies inclinables ou amovibles qui descendent à la hauteur de la taille et qui évitent donc de devoir monter sur la pointe des pieds ou sur un tabouret pour accéder aux vêtements ou au linge placés en hauteur. On privilégiera donc les accessoires à sortie totale : par exemple, un tiroir qui se dégage entièrement de l'étagère. On peut le sortir du dressing puis le remettre sans difficulté. Ce sont finalement tous ces petits détails qui font qu'un dressing est autre chose qu'une armoire classique.

Quel éclairage pour un dressing ?

On peut choisir un éclairage intérieur, en optant pour une tringle éclairante qui permettra d'obtenir une lumière douce dans son dressing (bien pratique pour choisir ses affaires tôt le matin, sans réveiller sa moitié, par exemple !). Mais il faudra bien tenir compte d'un espace à respecter entre les ampoules et les vêtements : 15 cm environ.

Quelles portes de dressing choisir ?

Le choix des portes se fera en fonction de la configuration de l'espace et de la place dont on dispose. Les portes battantes permettent d'avoir l'ensemble du contenu du dressing devant soi lorsqu'on l'ouvre. De leur côté, les portes coulissantes offrent un gain de place évident : elles sont très pratiques dans un espace réduit, lorsque le lit et le dressing sont assez proches par exemple, et qu'il n'y a pas la place pour ouvrir entièrement des portes battantes traditionnelles. Autre argument en leur faveur, les portes coulissantes sont les plus faciles à ouvrir.

On peut aussi choisir de fermer son dressing par un rideau fixé à une tringle ou par un store : certes moins pratique que les vraies portes, cette solution est néanmoins beaucoup moins chère et permet d'ajouter une touche déco à son dressing.