Tout pour l'aménagement de la cuisine idéale ! Aménager et décorer une cuisine ouverte

Nous avons rencontré l'architecte et décorateur d'intérieur Tristan Salmon-Legagneur. Il nous éclaire sur les erreurs à ne pas commettre lors de l'aménagement d'une cuisine ouverte.

A quoi faut-il penser avant d'aménager sa cuisine ouverte (matériaux, peinture...) ?
Tristan Salmon-Legagneur : Dans un premier temps, il faut penser à utiliser des matériaux adaptés aux salissures que génère une cuisine. Un parquet ciré ou un carrelage poreux (terre cuite non traitée) deviendra vite un casse-tête à l'entretien, pareil avec une peinture mate qui se couvrira de taches rapidement. Il faut également savoir qu'une cuisine ouverte, à l'américaine, impose un grand souci du rangement, de la propreté, une bonne gestion des odeurs avec une hotte aspirante efficace... Dans la mesure du possible, investissez dans de l'électroménager de qualité et qui, surtout, ne fait pas de bruit !

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?
T. S.-L. : il faut éviter à tout prix de transformer la pièce à vivre en cuisine ! Exit les étalages de casseroles, les paquets de nouilles ou le robot multifonctions visibles depuis le canapé. Ce sont les erreurs les plus souvent commises. 

Comment bien organiser l'espace pour l'optimiser au maximum ?
T. S.-L. : Il faut respecter le triangle fonctionnel autour duquel s'articule l'utilisation de la cuisine : préparation des aliments, cuisson, lavage. Prévoyez suffisamment de place pour un bon confort de travail et rangez de manière pratique. Le placard à vaisselle sera proche de l'espace lavage et les condiments, à côté de la zone de cuisson. Bref, il faut organiser la cuisine pour avoir sous la main ce que vous utilisez le plus souvent et ranger ce qui ne sert qu'épisodiquement. Evitez, par exemple, le robot multifonctions qui prend toute la place sur le plan de travail alors que vous ne râpez des carottes qu'une fois par mois !

Quels conseils donneriez-vous pour harmoniser la cuisine et le salon qui sont pourtant deux espaces bien distincts ?
T. S.-L. : Il faut faire en sorte que la cuisine arrive à se faire oublier et qu'elle ne soit pas le point "focus" de la pièce à vivre. Utilisez un cloisonnement léger et mobile (panneau coulissant ou pliant, rideau, store, paroi japonaise) pour pouvoir moduler la visibilité de la cuisine et pensez aux couleurs et à la gestion de la lumière.
cuisine graphique dans la villa de l'architecte michel tortel
Cuisine graphique dans la villa de l'architecte Michel Tortel © Elodie Rothan / Le Journal des Femmes


Comment bien éclairer sa cuisine ?
T. S.-L. : Il est important de bien penser aux trois types d'éclairage d'une cuisine. L'éclairage fonctionnel, généralement placé sous les meubles en hauteur, permet notamment d'avoir un bon confort de travail. L'éclairage d'ambiance, sous la forme d'un plafonnier ou de spots encastrés au plafond, aide tout simplement à y voir clair. Quant à l'éclairage décoratif, il donne à la cuisine ouverte son caractère. Ce peut être des rampes lumineuses au-dessus des meubles ou qui viennent souligner les plinthes, de petites suspensions pour un plan bar ou encore une belle applique.

Quelles sont vos astuces pour camoufler la cuisine en cas de désordre ?

T. S.-L. : Il faut penser aux multiples astuces de camouflage comme le plan bar derrière lequel on cache l'évier, les meubles sur plan fermant avec un rideau métallique, qui permettent d'un geste simple de dissimuler l'électroménager ou encore le placard petit déjeuner avec la bouilloire, le grille-pain et la machine à café.

Est-on obligé de mettre le même revêtement à la fois sur le sol de la cuisine et celui du salon ?
T. S.-L. : Eviter les ruptures franches de revêtement permet d'assurer une unité visuelle entre l'espace cuisine et le reste de la pièce. Idéalement, les sols en céramique sont à réserver à l'espace susceptible de recevoir des projections d'eau ou de graisse : autour de l'évier et de la zone plaques/four. En cas de présence de parquet dans l'espace cuisine, il est préférable d'opter pour une finition peu salissante, de type vernis. Si vous choisissez du carrelage, faites en sorte qu'il se marie bien avec le revêtement du salon, tant par la couleur que par sa géométrie et sa texture. Un sol Epoxy (en résine), par exemple, a un rendu très contemporain et peut être installé aussi bien dans la pièce à vivre que dans la cuisine. Il est, en plus, très simple d'entretien.

En savoir plus:

Consultez le site de Tristan Salmon-Legagneur

Un problème dans l'aménagement de cuisine ? Besoin d'une solution ? Venez en discuter sur le forum Déco de cuisine du Journal des Femmes.

Sommaire