Les règles de base pour aménager une cuisine

L'aménagement de la cuisine est une étape indispensable pour créer un espace à la fois fonctionnel et harmonieux. Si elle dépend de plusieurs facteurs, dont la taille de la cuisine, elle se base cependant sur certaines règles faciles à suivre. Voyons ce qu'il en est en théorie et en pratique.

Les règles de base pour aménager une cuisine
© Cécile Debise/Journal Des Femmes

Les règles de l'aménagement de la cuisine

Le but premier de l'aménagement de la cuisine est de faciliter l'utilisation de la pièce et de limiter les déplacements inutiles lors de la préparation des repas, lors du lavage de la vaisselle et du rangement. Ainsi, il faut s'assurer que la cuisinière, le réfrigérateur et l'évier sont proches pour rendre ces actions plus fluides. Il en va de même pour la poubelle, le lave-vaisselle et les placards, pour une séquence lavage rangement des couverts rapide et efficace.

D'autre part, il est important de respecter la hauteur des meubles ainsi que la distance entre les éléments. Il faut ainsi compter :

  • entre 85 et 95 cm de haut pour le plan de travail,
  • pas plus de 220 cm pour les placards,
  • 60 cm entre la hotte aspirante et la cuisinière.
  • La distance devant les éléments doit être de 70 cm (90 cm s'ils s'ouvrent).

Définir ses besoins

La fonction : pour certaines personnes, la cuisine a un rôle purement fonctionnel, c'est le lieu où l'on prépare à manger. Pour d'autres, et cela semble être de plus en plus souvent le cas, la cuisine est devenue une pièce conviviale où l'on prend du plaisir à rester un moment, à discuter... Pour bien l'aménager, il est préférable de prendre en compte le triangle d'activité, c'est-à-dire les trois pôles les plus sollicités lors de la préparation des repas : l'eau (évier, lave-vaisselle), le froid (réfrigérateur, congélateur) et la cuisson (les plaques, le four). Le trajet entre les trois doit se réduire au minimum.

L'agencement : la gestion de l'espace est primordiale dans l'aménagement. La cuisine doit en effet s'adapter à la surface disponible. Selon la taille et l'agencement, différentes implantations sont possibles :

  • tout d'abord, la cuisine linéaire (en "i") est en général longue mais pas très large. Dans ce cas, les meubles sont alignés sur le pan d'un mur, aucune autre solution n'étant possible.
  • les cuisines peuvent aussi prendre la forme d'un "L" ou d'un "U". Ce sont des agencements classiques pour des pièces de taille moyenne (10 à 15 m²) ou plus importante (20 à 25 m²).
  • si vous disposez d'une grande surface, vous pouvez aménager votre cuisine au centre de la pièce, on parle alors d'îlot central.
  • enfin, vous pouvez opter pour la cuisine ouverte, bien connue sous le nom de cuisine américaine. Cette dernière est appréciée pour sa convivialité, l'espace paraît plus grand et plus lumineux. Cette implantation peut être conseillée pour les petites surfaces car elle ne nécessite pas de cloison. En revanche, elle présente des inconvénients (odeurs de cuisine, bruit des appareils électroménagers...).

Définir le style de sa cuisine

Décoration et couleurs : aujourd'hui, la cuisine est devenue une pièce à décorer, au même titre que le séjour ou la chambre. Couleurs des murs, revêtement du sol, design des meubles, importance des lumières... Tout est minutieusement étudié et les cuisinistes ne s'y sont pas trompés. Chacun propose un large choix, pour tous les goûts et de toutes les couleurs ! A vous de choisir votre style...

Le style contemporain : de nos jours, la cuisine se veut moderne et design en jouant notamment sur les matériaux contemporains : le verre transparent, très apprécié pour les meubles et les accessoires (hotte, vaisselier...).

Le style classique : les personnes préférant les choses plus discrètes, douces et élégantes seront tentées par ce genre de cuisines dont on ne se lasse pas : charme des matériaux naturels -notamment le bois -, style intemporel, confort...

Le style campagne chic ou néo-rustique : les adeptes des cuisines chaleureuses d'antan se laisseront séduire par ce genre de cuisines en bois, adaptées au goût du jour.

Bien choisir ses meubles de cuisine

Une cuisine nécessite en général beaucoup de rangements : entre les appareils électroménagers, la vaisselle, les casseroles et parfois même les produits d'entretien, trouver une place pour chaque chose n'est pas toujours facile. Pour qu'ils soient pratiques et ergonomiques, plusieurs choix s'offrent à vous : les meubles bas et hauts sont en général privilégiés pour disposer la vaisselle quotidienne. L'idéal étant de ranger les objets au plus près de leur lieu d'utilisation : les casseroles près des plaques, les verres et les assiettes à proximité du lave-vaisselle... Côté matériaux, vous trouverez de tout chez les cuisinistes : bois, métal ou verre que vous pouvez marier ensemble.

Les étagères ouvertes sont aussi une solution pour ranger tous les accessoires courants. Ils seront ainsi plus facilement accessibles, mais l'ordre doit régner pour ce type de rangement !

Les meubles modulables ont aussi le vent en poupe : envie de changement, de rajouter des tiroirs, d'enlever des rangements... Ils ont l'avantage d'être indépendants et de s'adapter à vos envies.

Enfin, au-dessus du plan de travail, vous pouvez aménager la crédence en fixant une tringle pour y suspendre les ustensiles et autres accessoires de cuisine.

Les accessoires et l'électroménager

Concernant les accessoires relativement indispensables, la hotte est un bon investissement : elle capte les odeurs et les fumées tout en garantissant le renouvellement de l'air.

Quant à la lumière, l'éclairage fonctionnel doit être suffisamment efficace pour la personne qui cuisine, notamment pour le plan de travail. Celui-ci est en général fixé en hauteur. La deuxième lumière crée une agréable ambiance lumineuse.

Pour les appareils électroménagers, l'équipement dépend bien sûr de votre budget mais aussi de la place et de la fonctionnalité de votre cuisine : avant d'investir, posez-vous la question de savoir le temps que vous allez consacrer à cuisiner. Pour les petites surfaces, le choix est limité. Privilégiez les appareils de petite taille et les multifonctions (four/micro-ondes...). Pensez aussi à installer des prises le long des murs pour faciliter les branchements.

Installer un plan de travail

Plan de travail standard ou sur mesure, stratifié ou en bois massif, il en existe de toutes les sortes. Le stratifié est utilisé très couramment. Résistant aux chocs et à la chaleur, il est facile à entretenir et d'un bon rapport qualité/prix. Le bois massif peut aussi être choisi, notamment le hêtre, qui est protégé par une couche d'huile de lin pour mieux résister. Facile à entretenir, le carrelage doit quant à lui être posé sur un support résistant. Enfin, si vous souhaitez un plan de travail sur-mesure, vous pouvez opter pur l'inox, l'ardoise, la lave émaillée, le Corian, le quartz...

35 modèles de plans de travail sur mesure à copier :

Les règles de sécurité dans une cuisine

Les normes à respecter concerne d'abord le réseau électrique et le gaz qui représentent tous les deux le plus gros danger. Il y a également des règles d'un point de vue de la ventilation. Celle-ci doit fonctionner à 100 %, notamment pour respecter les normes anti-feu. Il faut aussi penser à la sécurité pour les enfants : il existe des protections que l'on peut mettre autour des plaques pour éviter le basculement d'une casserole, des tiroirs pour ne pas se coincer les doigts, les appareils de cuisson munis d'une sécurité... Renseignez-vous, la partie sécurité n'est pas à négliger dans une cuisine : un accident domestique sur quatre se produit dans cette pièce...