Aménager une cuisine ouverte : ce qu'il faut savoir avant de se lancer

La tendance de la cuisine ouverte n'est pas nouvelle. Bien au contraire, elle est installée actuellement de manière permanente dans le palmarès des grands classiques en terme de design d'intérieur.

Aménager une cuisine ouverte : ce qu'il faut savoir avant de se lancer
© Cécile Debise/Journal Des Femmes

Dans la cuisine ouverte (ou living kitchen), les cloisons sont abattues, intégralement ou partiellement. Cette pièce de vie devient donc ouverte sur le reste de l'habitat, le plus souvent le séjour. C'est dans cet aspect que réside son atout face aux cuisines fermées. Comme le terme l'indique, la cuisine ouverte abolit les séparations avec le reste de la maison.

La cuisine ouverte, donnant sur le séjour ou l'entrée, est aussi un gage de luminosité retrouvée. L'absence de murs permet une diffusion de la lumière qui peut intégralement changer l'apparence de votre habitation. Parfois équipée d'un îlot central, la cuisine ouverte permet d'optimiser facilement l'espace.

Mais la cuisine ouverte est-elle faite pour vous ?

Une cuisine où la préparation du repas et la poursuite d'une discussion ne serait plus un dilemme, c'est notre rêve à toutes ! Pour autant faut-il vraiment renoncer à sa bonne vieille cuisine ?

Allez on se lance, la cuisine ouverte est faite pour vous si :

  • Vous êtes une bavarde incurable et parler est pour vous aussi vital que manger. La cuisine ouverte a donc été pensée pour vous. L'absence de cloisons vous garantit de longues heures de débat épargnées par l'arrivée fulgurante de cette insupportable pensée parasite : "Mince, le rôti !". La promesse de la cuisine ouverte, c'est ça : tout à portée de main, tout à portée de vue.
  • Vous aimez le show à l'américaine. Pour vous, faire la cuisine n'est pas simplement destiné à assouvir vos besoins vitaux. Cuisiner est un art dans lequel vous excellez et vous tenez à rendre ce talent public. La cuisine ouverte vous garantit alors des "Oh !" et des "Ah !" à chaque tranche de saumon savamment dorée sur la plaque de cuisson de votre îlot central.
  • Maman poule, vous aimez garder un œil sur ce que font vos enfants et préférez aussi une dynamique conviviale pendant le temps de la préparation des repas.

En revanche, oubliez la cuisine ouverte si :

  • Vous considérez que ce qui se passe en cuisine doit rester en cuisine. Pour vous, il s'agit d'un lieu sacré où tout se passe et rien ne sort. A part le repas, bien entendu !
  • Les odeurs de cuisson vous effraient. Les émanations de soupe aux légumes retenue par les rideaux du séjour : très peu pour vous !
  • Vous aimez l'effet de surprise. Vos recettes secrètes doivent le rester et l'idée de partager avec quiconque l'astuce qui fait de vous la reine de la bouillabaisse vous provoque des sueurs froides.
  • La cuisine ouverte donne souvent sur le salon mais pas seulement. La percée qu'elle permet vers d'autres pièces pourrait en importuner certains.

Que l'on soit pour ou contre, les cuisines ouvertes sont assurément une évolution de l'habitat avec laquelle il faut désormais compter et qui, à y regarder de plus près, ont de quoi convaincre même les plus réticentes.

50 photos de cuisines ouvertes inspirantes :

Cuisine ouverte : ce qu'il faut prendre en compte

Dans un premier temps, il faut penser à utiliser des matériaux adaptés aux salissures que génère une cuisine. Un parquet ciré ou un carrelage poreux (terre cuite non traitée) deviendra vite un casse-tête à l'entretien, pareil avec une peinture mate qui se couvrira de taches rapidement. Il faut également savoir qu'une cuisine ouverte, à l'américaine, impose un grand souci du rangement, de la propreté, une bonne gestion des odeurs avec une hotte aspirante efficace... Dans la mesure du possible, investissez dans de l'électroménager de qualité et qui, surtout, ne fait pas de bruit !

Il faut éviter à tout prix de transformer la pièce à vivre en cuisine ! Exit les étalages de casseroles, les paquets de nouilles ou le robot multifonctions visibles depuis le canapé. Ce sont les erreurs les plus souvent commises. 

Organiser l'espace d'une cuisine ouverte

Il faut respecter le triangle fonctionnel autour duquel s'articule l'utilisation de la cuisine : préparation des aliments, cuisson, lavage. Prévoyez suffisamment de place pour un bon confort de travail et rangez de manière pratique. Le placard à vaisselle sera proche de l'espace lavage et les condiments, à côté de la zone de cuisson. Bref, il faut organiser la cuisine pour avoir sous la main ce que vous utilisez le plus souvent et ranger ce qui ne sert qu'épisodiquement. Évitez, par exemple, le robot multifonctions qui prend toute la place sur le plan de travail alors que vous ne râpez des carottes qu'une fois par mois !

Cuisine ouverte sur le salon : comment harmoniser ces deux espaces ?

Faites en sorte que la cuisine arrive à se faire oublier et qu'elle ne soit pas le point "focus" de la pièce à vivre. Utilisez un cloisonnement léger et mobile (panneau coulissant ou pliant, rideau, store, paroi japonaise) pour pouvoir moduler la visibilité de la cuisine et pensez aux couleurs et à la gestion de la lumière.

En cas de désordre, pensez aux multiples astuces de camouflage comme le plan bar derrière lequel on cache l'évier, les meubles sur plan fermant avec un rideau métallique, qui permettent d'un geste simple de dissimuler l'électroménager ou encore le placard petit déjeuner avec la bouilloire, le grille-pain et la machine à café.

Enfin, éviter les ruptures franches de revêtement permet d'assurer une unité visuelle entre l'espace cuisine et le reste de la pièce à vivre. Idéalement, les sols en céramique sont à réserver à l'espace susceptible de recevoir des projections d'eau ou de graisse : autour de l'évier et de la zone plaques/four. En cas de présence de parquet dans l'espace cuisine, il est préférable d'opter pour une finition peu salissante, de type vernis. Si vous choisissez du carrelage, faites en sorte qu'il se marie bien avec le revêtement du salon, tant par la couleur que par sa géométrie et sa texture. Un sol Epoxy (en résine), par exemple, a un rendu très contemporain et peut être installé aussi bien dans la pièce à vivre que dans la cuisine. Il est, en plus, très simple d'entretien.