Ich&Kar "Avec Penrose Project, c'est le motif qui dessine la table"

A travers une exposition de motifs aussi étonnante que grisante, le duo créatif Ich&Kar vient de présenter Penrose Project. Nous avons pu poser trois questions à Helena, le "Ich" du couple.

Séduit et inspiré par le motif géométrique signé du mathématicien Roger Penrose, Ich&Kar l’a décliné dans toute la maison : papier peint, table basse, tapis, miroir, plateau… 

Helena Ichbiah et Piotr Karczewski © Ich&Kar

Journal Des Femmes : Comment se répartit le processus créatif entre vous deux ?Helena Ichbiah : C’est toujours la grande question dans des couples comme ça. Piotr et moi, ça fait plus de 25 ans qu’on travaille ensemble, et les gens aimeraient toujours que ce soit simple : "il dessine, elle colorie". Sauf que ça ne se passe pas comme ça dans la vraie vie. En termes de processus créatif, on fonctionne plutôt par périodes, il y a des moments où on s’intéresse plus à ce que Piotr fait, et d’autres où on va plus se pencher sur mon travail. Dans notre couple, lui c’est plutôt le geek, le découvreur. Je l’appellerais un peu mon "atelier recherche et développement". Ensuite, de mon côté, je vais lui piquer ses idées et leur donner vie. Chacun inspire l’autre. On est plutôt dans un ping-pong lointain parce qu’on est un peu dans notre monde, mais ça ne nous empêche pas de nous soutenir au quotidien, bien au contraire !  Plus qu’un processus créatif, notre duo est un vrai processus de vie commune.

Pourquoi le Penrose Project ?
Moins geek que mon mari, mais un peu geek quand même, j’ai toujours aimé le rapport entre art et mathématiques. J’adore surfer sur le web pour dénicher des mathématiciens, des fractales… Il y a quelques mois lors d’une exposition consacrée à l’art et aux mathématiques à la Fondation Cartier, je découvre le motif Penrose (créé par le mathématicien et physicien britannique Roger Penrose, Ndlr). Je ne m’y intéresse d’abord pas assez, bêtement, mais je le trouve quand même ce motif dingue. Dans les mois qui suivent, j’essaie de savoir où se trouve le raccord, je désespère… Avant de découvrir que l’ambition de Penrose était de créer un motif apériodique, un motif qui s’expand et ne se répète pas : j’étais rassurée ! Pour recréer le côté enivrant du motif, on l’a construit pièce à pièce, en assemblant les losanges un à un, on a ensuite joué avec les couleurs, les matières. Quelque part, on a tenté de continuer le travail du mathématicien, de l’amener dans le design, pour montrer qu’un motif avec une vraie fantaisie mathématique change totalement suivant les utilisations. C’est quelque chose de vivant. Au début, je l’ai vraiment dessiné comme un motif pour papiers peints et, quand Pascal Bildstein, de Bazartherapy, m’a demandé de dessiner une collection de tables, j’ai un découvert un truc incroyable. Avec Penrose, ce n’est plus la table qui s’impose au graphisme, mais bien le motif qui dessine la table.

Tables basses Penrose © Julie Guillermet/JournalDesFemmes.com

Quels sont vos projets à venir ?
Comme on a plusieurs activités, on fait plein de choses. J’ai vraiment envie de développer les papiers peints et les projets avec Bazartherapy. Nous partons bientôt à New York pour un super projet avec le French Cheese Board (les représentants du fromage français en Amérique) qui nous a demandé de repenser leur galerie. Imaginer une galerie autour du fromage était un peu difficile. Je leur ai donc proposé de faire un concept store sur l’art de vivre à la française à travers le fromage. On a dessiné beaucoup de papiers peints pour eux, qui n’ont rien à voir avec Penrose, et on a élaboré un projet d’architecture intérieure ultra graphique. L'ouverture du concept store est prévue pour janvier 2016. On collabore aussi avec le pâtissier Sébastien Gaudard, la Tools Galerie, Concrete LCDA... On cumule une activité de communication et une activité de designers. Les journées sont bien remplies mais j’estime avoir une chance immense, parce que je travaille avec des gens incroyables sur des projets extraordinaires !

  • Où ? Penrose Project d'Ich&Kar dans les vitrines des Arts Décoratifs, au 107 rue de Rivoli, 75001 Paris
  • Quand ? Jusqu’au 30 septembre 2015
  • Site www.ichetkar.fr
Papiers peints Penrose © Julie Guillermet/JournalDesFemmes.com
Tapis Penrose © Julie Guillermet/JournalDesFemmes.com