Marcel Wanders X Alessi : le design sous chapiteau

Couleurs et exubérance sont au programme de Circus, la dernière collection Alessi imaginée par Marcel Wanders. Depuis son studio à Amsterdam, le designer hollandais nous a parlé de cette nouvelle collaboration gaie et fantaisiste. Place à la magie !

© Marcel Wanders

Westerstraat 187, Amsterdam, mercredi 31 août. Au-dessus du showroom Moooi, les locaux du studio Marcel Wanders résonnent d'un roulement de tambours faisant appel à la mémoire collective. Tadaaa ! Entourés de personnages inattendus, le fantasque designer hollandais et Alberto Alessi présentent en avant-première "Circus", une collection d'arts de la table qu'ils ont élaborée ensemble. Cette nouvelle ligne, inspirée du thème du cirque, vient compléter les collaborations passées d'Alessi et de Wanders (les séries "Dressed" entre 2011 et 2015 ou le présentoir à gâteaux "Fatman" en 2012).

"Circus" renouvelle surtout cette complicité bien établie et surprend par son originalité et son éclat. Les pièces principales, en acier inoxydable coloré, ont été fabriquées selon un savoir-faire propre à Alessi et mis en place dans les années 1980. Plats de service, plateaux, saladiers, seaux à glace et à bouteille sont accompagnés de boîtes à biscuits en fer blanc (qu'on rêverait de collectionner !), de pots en verre sérigraphié et de mugs et bols en porcelaine. Evoquant autant un chapiteau de cirque que les costumes de ces personnages emblématiques, les objets sont décorés de motifs graphiques et colorés en rouge, jaune, noir, blanc, or et argent.

Avec Marcel Wanders, l'humour n'est jamais loin. Ainsi, clou du spectacle, cinq personnalités - du clown à la danseuse, en passant par Monsieur Muscle - ont inspiré le designer pour les pièces haut de gamme de cette collection. "Cinq ustensiles classiques sont venus à la vie, telles des sculptures à thème destinées à être collectionnées, à faire partie de l'héritage familial et à se transmettre de génération en génération", explique Alberto Alessi. Chacun de ces accessoires (tire-bouchon "The Jester", casse-noix "Strongman", boîte à musique "Ballerina", cloche "Ringleader" et distributeur à bonbons "Candyman") sera disponible en édition limitée à 999 exemplaires numérotés. En vue de devenir, à coup sûr, les nouvelles pièces iconiques du catalogue Alessi.

Collection Circus par Marcel Wanders pour Alessi © Marcel Wanders

Le Journal Des Femmes : Quelle est la genèse de ce projet Alessi Circus ?
Marcel Wanders : Il y a cinq ans, avec Alessi, l'idée était de créer une collection d'objets qui restent longtemps et durablement au sein d'une famille. Ce genre d'objets que l'on conserve précieusement, auxquels les enfants font attention, qui ne quitteront jamais la maison et qui "font partie" de la famille. Ce n'est pas la fonction de ces objets qui est fondamentale mais l'amour et la beauté qu'ils induisent. Nous avons tous des souvenirs de la maison de nos grands-parents, avec des détails spécifiques : peut-être une odeur, une couleur, un papier peint ou un objet. Je crois que les objets peuvent rendre compte de ces souvenirs.

Ce n'est pas la première fois que vous travaillez avec Alessi. Quelle est la relation de ce couple italo-néerlandais ?
Notre studio est certes basé aux Pays-Bas mais nous avons aussi une composante très internationale. Notre relation avec Alessi est fondée sur le design, que nous adorons tous les deux. C'est quelque chose qui traverse les frontières. Je ne pense pas qu'Alessi soit seulement Italien et notre studio seulement Hollandais. Nous voulons ensemble innover par le design.

Circus, une collection hautes en couleurs © Marcel Wanders

A l'image du cirque, pourquoi la magie et la fantaisie sont-elles si importantes de nos jours ?
C'est une sorte d'échappatoire. Ces deux thèmes ont toujours été importants. Malheureusement, en tant que designers, peut-être les avons-nous un peu laissés de côté, alors que c'est universel... Un jour, j'ai lu quelque part le mot "fantaisie" et ça m'a sauté au yeux ! Je me suis dit "tiens, c'est intéressant et plutôt cool, la fantaisie". A bien y réfléchir, c'est un thème qui devrait avoir une place à part entière dans le design, non ? Donc nous essayons d'apporter un peu plus de fantaisie au monde à travers nos projets.

Le design serait donc trop plat, trop strict selon vous ?
Aujourd'hui, le design se place surtout dans un contexte de fonctionnalité : ça ne fait pas tout ! La fonction d'un objet est certes importante mais ce n'est pas ça qui va faire qu'on l'apprécie. Si une maison a de mauvaises fondations, doit-on considérer que c'est une maison ? Pour autant une maison avec de solides fondations n'est pas forcément jolie... Si vous voulez un objet avec des fonctions vraiment optimales, alors vous lui accorderez moins d'attention. Votre attention se portera sur autre chose, que vous appréciez davantage. Les objets que nous aimons vraiment n'ont pas nécessairement de fonction. Par exemple, cette petite porcelaine près de la fenêtre, que vous redécouvrez à chaque fois que vous tirez le rideau, eh bien, elle ne sert à rien mais vous l'adorez ! Alors que lorsque vous achetez un aspirateur, vous ne vous dites pas "je veux celui-là !" parce qu'il a un look sympa, vous cherchez surtout un modèle qui aspire et fonctionne bien, pour le ranger le plus rapidement possible dans le placard après l'avoir utilisé.

La prochaine édition de Maison&Objet a pour thème "House of Games", relativement proche de celui du cirque. Que pensez-vous de ce thème qui prône la fantaisie et le ludique, notamment à travers un style néo-baroque décalé ?
Il est temps ! C'est un design que nous prônons depuis longtemps. En 2005, nous avons imaginé "New Antiques" pour Cappellini, qui est tout de même une des références du design moderniste. Cette collection fut un choc ! Rien de la sorte n'avait été fait auparavant. Nous avons conçu du mobilier de couleur noir conjuguant l'allure de pièces d'antiquités avec la force et la qualité d'éléments plus modernes. Aujourd'hui, ce style fait partie de l'industrie du design mais, il y a quelques années, il a été très critiqué... Je pense que nous pouvons nous ouvrir au passé comme au futur.

Vista Alegre, B&B Italia, Norman Copenhagen et bien sûr, Alessi ont fait appel à votre studio pour des collections de vaisselle. Qu'est-ce que les arts de la table représentent pour vous ?
La table et les objets qui l'entourent sont très importants pour chacun d'entre nous. C'est là que la famille se retrouve. Manger est un acte social important !

Boîte à musique "Ballerina" © Marcel Wanders

Parmi les accessoires Circus d'Alessi, lequel est votre préféré ?
Aujourd'hui, c'est "Ballerina", la boîte à musique avec l'éléphant et la souris, inspirée du personnage Valentina, une danseuse. Hier, c'était plutôt "The Jester", le tire-bouchon inspiré par Gilberto le joker. [Rires] En réalité, je ne sais pas... C'est une question injuste ! C'est comme si je vous demandais lequel de vos enfants vous aimez le plus !

Pour la suite de la collection, de quels autres personnages du cirque allez-vous vous inspirer ? Jongleur, équilibriste... ?
C'est top secret ! Mais il y aura des surprises...

Pour finir, un mini portrait chinois façon déco. Marcel Wanders, si vous étiez :
Une couleur ? Blanc.
Une matière ? Le feu.
Un produit iconique (excepté les vôtres) ? La brosse de toilette de Starck pour Alessi. [Rires] Cet objet est incroyable !
Un personnage du cirque Alessi ? Marcello, l'homme fort, transformé en casse-noix.

Casse-noix "Strongman" par Marcel Wanders X Alessi © Marcel Wanders
Série de boîtes "Circus" par Marcel Wanders X Alessi © Marcel Wanders
Des motifs graphiques inspirés de l'univers du cirque © Marcel Wanders

Et aussi :