Alinéa : les luminaires malins de demain à l'honneur

Alinéa vient de dévoiler les designers gagnants de son concours créatif sur la thématiques des luminaires malins de demain. Les trois objets seront commercialisés par l'enseigne.

Alinéa : les luminaires malins de demain à l'honneur
© Alinéa

Ce sont trois jeunes diplômés en design qui ont été récompensés par le jury de dix professionnels et présidé par Pauline Deltour du concours lancé par Alinéa. La créatrice Elisa Piras, Toulousaine de 26 ans diplômée de l'ESAD d'Orléans en 2016, remporte le premier prix et 2000 euros pour son lampadaire Céno dont l'abat-jour translucide et éclairé de rubans leds permet de jouer avec les ombres des objets que l'on peut placer à l'intérieur. Le second prix et 1000 euros reviennent à la lampe de bureau/porte-crayon Cantilever Lamp de Clément Beaugé, Francilien de 23 ans résident à Berlin et diplômé en 2016 d'un master en design du luxe et artisanat à l'ECAL. Enfin, Pauline Masson, diplômée la même année de la même école que son prédécesseur, monte sur la troisième marche du podium, avec un prix de 500 euros, pour sa lampe Misu (demoiselle en japonais) : une collection de lampes de table en pin tourné, laiton et verre sablé customisables avec une jupe, un collier ou des boucles d'oreilles.
Ouvert aux étudiants en design, art, et architectures, aux jeunes diplômés - comme c'est le cas des gagnants - et aux professionnels du métier du design de moins de 35 ans, le concours sur la thématique des luminaires malins de demain permet aux sélectionnés de voir leur lampe éditée et commercialisée - à partir de septembre 2017 - avec une rémunération sous forme de royalties. C'est le deuxième concours qu'organise AlinéaCréa, la plateforme collaborative de co-création mobilier et déco de l'enseigne. 

Le lampadaire Céno d'Elisa Piras © Alinéa
La Cantilever Lamp par Clément Beaugé © Alinéa
Les lampes Misu de Pauline Masson © Alinéa