Luce Couillet

Luce Couillet, créatrice de Matières ouvertesPourquoi elle aime travailler et créer avec le textile - C'est un matériau qui m'est intuitif. J'ai commencé assez tôt à manipuler des tissus, des papiers et à les assembler pour les transformer. Il y a une facilité d'accès : même avec un équipement sommaire et une matière première pauvre, on peut créer des choses magnifiques et intelligentes. Son textile de prédilection - Je pratique surtout le tissage. C'est une technique ancienne, très efficace, et très ouverte. C'est une approche mécanique de la construction, presque scientifique : on joue avec plein de paramètres différents, on compose avec des paramètres esthétiques et techniques, c'est très complet. Sinon, je n'ai pas de fibre préférée, j'aime les mélanges... Sa création - C'est extrait d'une scénographie conçue avec Florent Albinet pour la Manufacture Cogolin. Nous avons créé une machinerie hybride, un mouvement mi-humain mi-mécanisé. C'est un clin aux ateliers de fabrication des tapis Cogolin, où les énormes métiers à tissés (magnifiques machines !) sont orchestrés par l'énergie des lissières.
©  Mathieu Gauchet / Baptiste Heller