Tendanceur ou le créateur de la déco de demain "Etre tendanceur, c'est optimiser un investissement industriel, économique et humain sur l'avenir"

Comment définiriez-vous votre métier ? Et en quoi consiste-t-il ?
Je dirais qu'être tendanceur, c'est optimiser un investissement industriel, économique et humain sur l'avenir. Mon travail consiste à concevoir et créer des lignes de produits liés à l'art de vivre et à l'environnement. Je suis ainsi chargé de créer les axes des futures collections d'enseignes qui me passent commandes. Je collabore aussi bien avec des grands groupes comme La Redoute, Nature et Découvertes, Leroy Merlin qu'avec des salons tels que celui de Maison et Objet.

"Le tendanceur n'est pas là pour uniformiser la pensée"

Où trouvez-vous l'inspiration ?
Je trouve mon inspiration à travers des lectures, la visite de salons, d'expositions, le suivi attentif de l'actualité et de tout ce qui se crée en matière de décoration et de design. Mais il faut bien prendre en compte que le tendanceur n'est pas là pour uniformiser la pensée. Il donne un thème de réflexion qui doit être ensuite intégré à chaque modèle de distribution, que l'on fasse du mobilier classique ou contemporain, par exemple.

 

Sommaire