Le designer Mathieu Lehanneur Mathieu Lehanneur : "Je m'intéresse à des projets qui me préoccupent personnellement"

mathieu lehanneur
Mathieu Lehanneur © Raphaël Giannelli-Meriano

Vous êtes aujourd'hui un designer reconnu, quel a été votre parcours ?

J'ai suivi une formation littéraire avant d'intégrer en 1994 l'ENSCI, une école parisienne de design, où je suis resté sept ans. C'est presque un record de longévité ! A l'époque, je travaillais pour des clients extérieurs parallèlement à mes études de design. Du coup, cela repoussait à chaque fois la fin de mon cursus. Je travaillais sur des scénographies aux dépens finalement de l'école. J'en suis sorti en 2001 avec l'envie de me débrouiller seul. Je ne voulais pas intégrer une agence et devoir respecter certaines exigences. Alors j'ai commencé de chez moi, du bout de mon lit... Je me suis fait ainsi mes premières expériences, je m'intéressais à des projets qui me préoccupaient personnellement.

 

D'où vous vient cette envie de création ? Est-ce un rêve d'enfant ?

Enfant, je ne crois pas que j'étais plus créatif que la moyenne, au contraire, j'étais même plutôt contemplatif. Justement, il était temps de se mettre à l'action ! J'ai fait une prépa aux Beaux Arts où je me suis plus orienté vers le design que vers l'art. Je considérais que le pouvoir de modification sur le monde et le quotidien était plus important. Ce que vous produisez finit par vous échapper, par appartenir à d'autres. C'est très excitant.

"Enfant, je n'étais pas plus créatif que la moyenne"

Quand j'ai intégré l'école, je ne connaissais rien au design et aux designers. Je suis arrivé les mains vides, sans schémas préétablis. C'est peut-être cette inculture, cette candeur qui m'a poussé à explorer des terrains vierges et à travailler sur des champs d'expérimentations différents.

 

Vous êtes désormais à la tête de votre propre entreprise "Since 1974"...

Pendant de nombreuses années, j'ai travaillé seul en tant qu'indépendant. Puis au fil des années, en travaillant sur des projets plus importants, il m'a fallu avoir une structure plus importante. J'ai créé ma SARL, "Since 1974", il y a un peu plus d'un an. Aujourd'hui, je suis entouré de cinq autres designers.

 

Sommaire