Se lancer dans la peinture sur porcelaine

Envie d'égayer et de personnaliser votre vaisselle ? Suivez ces conseils et techniques de peinture sur porcelaine, pour une table originale et unique.

© Firdes Sayilan / 123RF

Le matériel à se procurer

Pour la peinture sur porcelaine traditionnelle, la cuisson requiert un four capable de monter à 800 degrés. L'investissement est de taille, puisque les premiers prix sont de 1 500 euros environ. Avec un four ménager à 150°C, les résultats sont moins esthétiques mais il peut faire l'affaire dans un premier temps.
Pour la couleur, il faut mélanger des pigments spéciaux avec un médium gras appelé "MX 54". Les premiers sont présentés sous forme de poudre et les prix varient entre 5 à 12 euros pour un sachet de 8 grammes, selon la couleur. En guise de palette, il faut se procurer un carreau de carrelage ou de verre. Prévoir également des pinceaux de tailles et d'épaisseurs variables, des éponges, et du papier carbone. Toutes ces fournitures sont disponibles dans la plupart des magasins de loisirs créatifs. Il existe également des boutiques spécialisées dans la peinture sur porcelaine.

Se lancer

Commencer par les assiettes © OLena Okhremenko / 123RF

Il ne faut pas forcément de bases en dessin ou en peinture et c'est bien pour ça que la peinture sur porcelaine est appréciée. D'abord, les dessins peuvent se faire par décalquage, de nombreux modèles sont fournis dans des livres spécialisés. Les possibilités sont donc infinies, et rien n'empêche de commencer par des croquis très simples, des rayures ou des pois… par exemple qui ne requièrent pas de talent de dessinateur. Ensuite, la difficulté varie avec le choix des supports. Mieux vaut commencer par une assiette, et réserver les bols et verres pour plus tard. Finalement, la peinture sur porcelaine demande juste d'être un peu minutieux. L'erreur est possible puisqu'on peut effacer toutes les éventuelles ratures avant la cuisson grâce à un chiffon sec ou imbibé d'un peu d'alcool.

Les différentes étapes

D'abord, il faut recopier ou créer le modèle voulu sur un papier calque. Placer entre le calque et l'émail du support un papier carbone. Les fixer avec un ruban adhésif et reproduire le motif à l'aide d'une pointe ou d'un stylo. Dans un second temps, il faut préparer la couleur en mélangeant sur le carreau de verre les pigments et le médium, jusqu'à l'obtention d'un mélange ni trop gras, ni trop maigre. Appliquer ensuite tout simplement la couleur sur la porcelaine, au pinceau ou à l'éponge selon l'étendue de la surface à peindre.

S'il y a des imperfections, les corriger au chiffon et passer au four (pour la durée de la cuisson, se reporter aux indications du fabricant). Ensuite, on peut ajouter au dessus de la couleur de fond sèche des motifs, créer des ombres… avant de repasser l'objet au four.

C'est ce qu'on appelle les techniques de l'ébauche et de la repique, utilisées traditionnellement à Limoges : le fait de travailler par touches et par cuissons successives permet d'éviter l'épaisseur et de jouer sur les transparences. Le résultat est souvent plus esthétique et ce procédé permet de rectifier le travail, couche par couche, tant que la peinture n'est pas sèche. Elle est idéale pour les débutant(e)s !