Comment patiner un meuble ?

Définition, techniques de base, matériel nécessaire... Nos conseils pratiques pour patiner un meuble et offrir à votre intérieur une belle déco de charme.

Comment patiner un meuble ?
© Elodie Rothan

Qu'est-ce que la patine ? Définition

Sous le terme générique de patines se cachent des techniques très différentes qui ont toutes le même but : vieillir artificiellement meubles, objets déco et bibelots pour leur donner le charme de l'ancien. 

Alors que la peinture se contente de colorer un support, les patines vont apporter un véritable effet de matière, en faisant ressortir le veinage, les irrégularités ou les usures du bois. Pour créer ces effets de style shabby, vous allez devoir travailler la ou les peintures. Superposition de teintes, ponçage, cirage, glacis... les techniques sont très nombreuses. Plus ou moins faciles, elles peuvent aussi se combiner pour se rapprocher au plus près de l'effet que vous voulez créer. Et si les meubles patinés se déclinent souvent dans des couleurs claires (gris, blanc, ivoire...), rien ne vous empêche de jouer la carte de la couleur. Tout est permis : une fois la technique de base acquise, tout est question de créativité !

Petit meuble d'angle patiné © Elodie Rothan

Les étapes de base de la patine

Les professionnels vous le diront : si certaines techniques pointues requièrent un apprentissage minutieux, voire des années d'expérience, les patines les plus élémentaires sont à la portée de tous. Pour un résultat durable, il convient toutefois de ne pas sauter certaines étapes clés.

  • Première figure obligée : il faut mettre à nu le bois que vous allez patiner. Si votre meuble est peint, ciré ou vernis, débarrassez-le de ces couches protectrices en ayant recours à un produit décapant ou en le ponçant méticuleusement.
  • Par ailleurs, sachez-le, tous les meubles et objets peuvent a priori être patinés. Qu'ils soient en bois massif ou en aggloméré, le seul impératif est d'appliquer, après avoir bien nettoyé votre meuble, une sous-couche appropriée, aussi appelée peinture d'apprêt. Mais attention, les résultats sont très variables sur la durée : pour une longévité optimale, mieux vaut compter sur du bois massif que sur du Formica, dont la peinture finira vite par s'écailler. 
  • Enfin, dernier conseil avant de vous lancer : faites un test sur un échantillon ou une partie cachée du meuble. Cela pourrait bien vous éviter certaines déconvenues après séchage. 

Le matériel nécessaire pour patiner un meuble

Les patines sont la solution rêvée pour celles qui ont un petit budget mais qui souhaitent remettre au goût du jour ou harmoniser leur mobilier. 

Le matériel requis se résume à peu de choses :

  • un produit décapant,
  • de la laine d'acier ou du papier de verre moyen,
  • une brosse en laiton pour les angles,
  • des pinceaux ;
  • une sous-couche adaptée.

Pour la mise en teinte, il vous faut :

  • un Spalter,
  • un pinceau large et plat ;
  • la ou les peintures que vous aurez choisies (privilégiez toujours la peinture acrylique, plus simple à travailler).

Tous ces produits se trouvent aisément dans les magasins de bricolage et dans les boutiques de menuisier. Enfin, si vous avez l'habitude ou si vous comptez patiner de nombreuses pièces, rien ne vous empêche de fabriquer vous-mêmes vos peintures, à l'aide de pigments. C'est moins cher mais parfois un peu plus capricieux à l'application ! 

Commode patinée © Elodie Rothan

Les différentes techniques de patine

Il existe de multiples manières d'apporter l'aspect vieilli qui fait le charme des patines.

Voici une solution, très classique : une fois la sous-couche et la peinture sèches, poncez la surface avec du papier abrasif, de la laine d'acier ou la brosse en laiton, pour dénuder les zones qui s'usent naturellement avec le temps. Si vous utilisez de la peinture acrylique, à l'eau, vous pouvez troquer le papier abrasif contre un coton imbibé d'alcool à brûler. Celui-ci fera fondre la peinture aux endroits souhaités pour découvrir les couches de peinture ou le bois, en-dessous. 

Pour imiter la salissure qui recouvre les meubles anciens, vous pouvez également appliquer au pinceau, sur la peinture bien sèche, un mélange de bitume de Judée et d'essence de térébenthine. Un cocktail que vous essuierez aussitôt au chiffon. Même méthode si vous utilisez une cire teintée : déposez au pinceau une cire en pâte dont la teinte est proche de la poussière et de l'usure du temps - en général c'est une couleur chêne foncé - puis frottez bien au chiffon pour enlever l'excédent de cire. Le résultat sera visible immédiatement. 

Patiner un meuble : derniers conseils

Vous souhaitez vous lancer toute seule dans la patine ? Avant toute chose, prenez le temps de consulter le mode d'emploi des produits que vous utilisez. Type de support, application, temps de séchage... Ils vous apporteront de précieux conseils. Comme une recette, suivez les étapes pour avancer pas à pas. Une fois que vous serez rodée, vous serez libre de sortir de ces chemins balisés.

Autre conseil de pro : soyez patiente. Respectez scrupuleusement les temps de séchage, c'est essentiel pour un résultat net et durable. De la même manière, en cas de bévue, ne cherchez pas à la camoufler grossièrement. Rien n'est perdu, il faut juste tout reponcer et recommencer, avec une patience d'ange.

Enfin, ne négligez pas les recommandations de sécurité : portez des gants en permanence, n'oubliez pas un masque et des lunettes lors du décapage, et travaillez toujours dans un lieu bien ventilé. Pourquoi, par exemple, ne pas profiter des beaux jours pour refaire une beauté à vos meubles ?