Entrée au Tibet

A l'orée des Cévennes, niché en haut d'une colline de garrigue, cet ancien mas du XVIIe siècle a été décoré par Catherine Painvin. Le résultat : une déco qui éclate, brille et virevolte et des pièces où l'imagination est reine. Ici, à l'entrée de la "Suite des orgues", une large porte tibétaine en bois peint fait office d'introduction magistrale. Alliage de vert amande, de jaune patiné et de dorures subtiles, elle fait figure de composition sculpturale. Voir le reportage
©  Elodie Rothan / Le Journal des Femmes