L'importance de bien se tenir à table

Qui, depuis sa prime enfance, n’a jamais entendu : "Tiens-toi droit ! Ferme ta bouche quand tu manges ! Tiens bien ta fourchette !" ?

De nos jours, l'attitude à table, dans une brasserie ou un restaurant étoilé, est devenue déplorable pour une grande majorité d'entre nous... Où sont passées les règles élémentaires de bonne éducation ? Ou simplement le respect d’autrui à table ? Avez-vous déjà mangé en face d’une personne qui vous parle la bouche pleine, qui ne prend pas la peine de s’essuyer avant de boire et peuple ainsi son verre de vin de miettes d’origine inconnue ? Le comble pour moi, c'est lorsque cette personne se précipite vers son pain pour le rompre et le piquer sur sa fourchette afin de nettoyer scrupuleusement son assiette ! Au cas où le plongeur est absent en cuisine... Ou la machine à laver la vaisselle en panne ! Dans cette situation, je n’ai qu’une envie, au-delà des propos fort intéressants de mon interlocuteur ou interlocutrice, c'est d’en finir avec ce repas.

"Comment en est-on arrivé là, ma bonne dame ?" Des parents absents aux heures de repas, des sandwichs et chips mangés devant la télé, ou simplement un désintérêt pour ce genre de règles d’éducation considérées comme plus essentielles voir obsolètes. Je me rappelle d’une amie qui emmenait, une fois par semaine, son fils de 3 ans dans un fast-food... "Pour qu’il se lâche" (selon l'expression consacrée). Dans ma famille, un jour de grand déjeuner familial, je n’oublierai jamais le regard du patriarche à la vue d’un de ses petits fils saisissant à main nue une cuisse de poulet dans le plat pour la dévorer à pleines dents. Personne n’avait du lui enseigner qu’il y avait d’autres manières de manger une cuisse de poulet, selon l'endroit ou les circonstances. Et pourtant, nous restons en tête des statistiques concernant le temps passé à table même si, ce dernier a bien diminué depuis trente ans. Manger correctement comme dire bonjour, au revoir ou merci relève des règles élémentaires de bonne éducation. Ne pas les maîtriser peut, dans certaines circonstances, vous desservir. Il m'est arrivé de déjeuner avec des personnes à des postes importants professionnellement dont on pouvait espérer une attitude irréprochable... Or j'avais presque honte d'être à leur table ! Et sans lever son petit doigt, pour boire son thé, il y a quelques règles cependant que tout parent devrait enseigner à ses enfants dès le plus jeune âge.

Les règles d'une bonne éducation à table

- On ne se fait pas attendre lorsque tout le monde est déjà à table et on ne la quitte pas à fortiori sans bonne raison et sans en avoir demandé l'autorisation à la personne la plus âgée ou la plus importante. (Pour les enfants, demander à vos parents).
-  La façon d'être assis a aussi son importance.
Imaginez que vous ayez une petite souris dans le dos et un chat sur les genoux : cela vous donnera une idée de la bonne position à adopter.
- Si dans les pays anglo-saxons, il est d’usage de poser entre les plats, ses mains sur les genoux pendant que l’on mange, il n’en est pas de même dans le reste de l'Europe.

- Oubliez définitivement les coudes sur la table.
- Gardez les mains sur la table, sans appuyer ni sur les coudes, ni sur les avant-bras : juste les poignets.
- On ne se penche pas sur son assiette, mais on lève le coude pour porter la nourriture à sa bouche.
- On n’entoure pas son assiette du bras et on ne l'incline pas pour finir son potage.
- On ne souffle pas si le potage est trop chaud : on attend un peu qu’il refroidisse.
- On mange la bouche fermée et on ne boit pas la bouche pleine de nourriture.
- On s’essuie la bouche avant de boire et après avoir bu.
- La serviette se déplie discrètement.
Si elle est grande, gardez-la pliée sur les genoux, dans le sens de la longueur : ne la dépliez pas complètement. A la fin du repas, posez-là à droite de votre assiette sans la replier.
-
Prenez ce que l’on vous sert et ne choisissez pas lorsque vous vous servez. Prenez le premier morceau devant vous.

- On ne sauce jamais son assiette avec son pain.
- Le pain se pose à côté de son assiette, sur la nappe ou sur la petite assiette prévue à cet effet.
- On ne tartine pas son pain avec du beurre.
- Le pain se rompt avec les mains, pas avec le couteau.
- On ne mange le pain qu’après le potage ou au moment de l’entrée.
- Pas de main posée sur le verre. On ne peut refuser d’être servi de vin. A vous de ne pas le boire et vous ne serez alors pas resservie.
- On ne gesticule pas avec sa fourchette ou son couteau.
- Pas d'éclats de rires tonitruants, pas d'éclats de voix non plus.
- N’oubliez pas d’éteindre votre portable.

Tous ces conseils ne sont pas contraignants lorsqu'ils ont été appris dès le plus jeune âge et ils deviennent des automatismes. Ce qui permet, lors d'un repas, de se consacrer alors pleinement à la discussion avec ses voisins et voisines de table. Et de profiter ainsi de ce moment de convivialité!