Une déco de table pour la fête des Mères

Aujourd'hui, je vous convie à la table d'Amélie Poulain, dressée tout spécialement pour la fête des Mères. On y retrouve une ambiance rétro et romantique, le Paris poétique d'Amélie et une table gourmande pour aiguiser les papilles d'une maman-gourmet.

La table, dressée dans une harmonie de roses, avec une nappe cousue dans un tissu IKEA à petits carreaux vichy roses, confère une atmosphère à la fois chic, douce et bonne franquette. Les petits carreaux de la nappe rappellent les nappes à carreaux des bistrots parisiens. Les lettres PARIS, peintes et serviettées - maison de noms de pâtisseries et rues commerçantes parisiennes (serviettes chez Cultura) -, serpentent sur toute la longueur de la nappe. Des coussins-transferts d'images de Paris, fabriqués maison eux aussi, ont été disposés çà et là sur tout le chemin de la table. Des petites roses naturalisées (procédé utilisé par les fleuristes qui donne un résultat naturel) jonchent également la nappe.

Sur la gauche, on peut apercevoir un vanity imprimé de scènes de Paris (cadeau d'une amie, fan de Paris, tout comme moi). Je l'ai garni d'un vase et j’y ai disposé des roses thé. A côté, se trouvent un nécessaire de maquillage décliné dans le même thème et un macaron en tissu, offerts tous deux.

Un plat de religieuses en tissu, fabriquées maison (essayer de fabriquer, si possible, un maximum d'objets qu'on met sur sa table, assure une table plus personnalisée et apporte une joie encore plus grande à la dresser), rappelle le thème de la gourmandise traité sur cette table. A côté, une tour Eiffel en carton, achetée en kit à monter, est imprimée d'articles de presse rétro et de pin-up des années 1950 (souvenirs de Paris).

Pour symboliser les petits oiseaux de Paris et la môme Piaf, j'ai eu l'idée de mettre Paris en cage avec cette tour Eiffel qui partage sa jolie cage rose (Maisons du Monde) avec un mignon petit cadre cupcake (Maisons du Monde), de la mousse du jardin et des fleurs de cerisiers du Japon (fleurs de mon aimable voisin), en un émouvant tableau poétique et surréaliste.

Enfin, pour terminer le chemin de table, j'ai disposé une petite valise aux impressions de cartes postales vintage de Paris (Maisons du Monde) et un petit mannequin vêtu de rose (brocante). Le mannequin évoque la mode et la haute couture parisienne, tandis que la valise rappelle que Paris est la ville la plus visitée au monde, parcourue de janvier à décembre par des hordes de touristes attirés par la ville Lumière.

Détaillons la place du convive maintenant. J'ai étrenné mon nouveau service IKEA rose pour l'occasion et disposé les assiettes sur des sous-assiettes en osier trouvées en brocante. Encore une fois, j'ai voulu marier les contrastes entre le raffinement de la couleur et la ligne des assiettes et l'aspect "pique-nique" et bonne franquette de l'osier, un hommage aux petits troquets parisiens chers à Amélie. J'ai disposé des coussins d'invités maison pour lesquels j'ai choisi des transferts mêlant la tour Eiffel à des roses surannées (recherches Internet). A côté de chaque assiette, j'ai déposé un tableau représentant des pâtisseries françaises (Maisons du Monde), relooké PARIS par mes soins pour cette occasion - serviettage).

Près de chaque verre, un sac mode doré. C'est en fait une petite déco de Noël (Marks and Spencer) trouvée en soldes, après Noël, et rapportée d'Angleterre en décembre, détournement d'objets oblige ! Enfin, j'ai cuisiné des petits-beurre et les ai mis en piles enrubannées de rose à côté du verre de l'invité et, pour rappeler la gourmandise, des porte-couteaux petits-beurre maison complètent le tableau.

J'espère que cette table romantique et gourmande à la fois vous aura touché pas son ambiance poétique et qu'elle vous aura donné un certain nombre d'idées nouvelles pour dresser votre propre table. Je dédie cette table à ma chère Maman disparue.

Et aussi :
Dossier Art de la table

Images © Dominique Rowe