Quelques conseils pour dresser une jolie table

Découvrir (ou redécouvrir) le plaisir de dresser la table dans la tradition française de recevoir.

Le dressage de table n’a pas été inventé un jour, par une maîtresse de maison, sous le coup d’une grande révélation ! Non, il a été peu à peu créé par les cours d’Europe pour codifier le passage à table et le déroulement protocolaire des grands dîners officiels dès le XVIIIe siècle. Aujourd'hui, il suffit de regarder quelques magazines, quelques émissions de télévision, pour se rendre à l’évidence que tout est permis, le meilleur comme le pire. Cependant, si vous souhaitez renouer avec la tradition et le raffinement et ainsi, épater vos convives, suivez ces quelques conseils.

Le nappage

Tout d’abord, quelle que soit la matière de votre table, vous pourrez la napper ou disposer des sets (que l’on trouve à tous les prix et dans presque toutes les matières) ou bien encore étendre un chemin de table. Quelques tables sont si belles qu’il est difficile de les cacher. Protégez-les cependant avec des sets ou des chemins de table. Si vous préférez napper votre table, disposez tout d’abord un molleton (tissu dont un des côtés est en flanelle et l’autre en caoutchouc) pour le confort mais aussi pour protéger votre table. 

Choisissez une nappe unie qui vous évitera les fautes de goût et sur laquelle toutes les vaisselles sont permises. Si vous préférez les nappes bariolées, évitez la vaisselle aux dessins trop chargés ou de plusieurs couleurs. Les couleurs indémodables et toujours raffinées seront le blanc, le crème, le beige, le gris, la couleur ficelle. Pour vos sets, accordez-les selon leurs couleurs et leur matière à de la vaisselle design ou plus classique. Mais les nappes aux couleurs unies comme le prune, le chocolat ou le rouge foncé font de très beau décor ! Une jolie table ne doit comporter qu’une couleur, deux ou trois tout au plus.

La nappe doit retomber d’au moins 40 cm, sur les côtés. Pour une table ronde, il convient de la napper jusqu’au sol. Je vous accorde qu’il est difficile de trouver de nos jours, des nappes assez grandes pour ce genre de nappage. Alors comme pour les tables rectangulaires ou ovales, choisissez une nappe qui retombe bien sur les côtés. Certains plis de repassage sont acceptés mais personnellement, je préfère repasser mes nappes avant de les étaler sur ma table. La nappe est ce qu’un écrin est à un bijou ! Veillez à la propreté de votre nappe et oubliez la nappe de vos premiers dîners complètement déteinte par les lessives successives…

Une fois la nappe choisie, sortez de votre placard la vaisselle qui l’accompagnera.

La vaisselle

Vous veillerez là encore à sa propreté et vous retirerez toute assiette ou verre ébréché.

L’assiette se pose à 2 cm du bord de la table. Vous pouvez placer dans la grande assiette, l’assiette de l’entrée. Sous l’assiette à viande, vous pouvez placer une assiette de présentation si vous disposez de suffisamment de place entre vos invités. Attention, l’assiette de présentation s’enlève avant de poser l’assiette à fromage ! Veillez à ce que vos invités puissent être assis confortablement à une distance suffisante les uns des autres pour ne pas se gêner. Le plaisir de manger est toujours accompagné par un confort assis du convive.

Vous disposerez ensuite les verres, en haut à droite de l’assiette en commençant par le verre à eau à gauche, puis le verre à vin rouge et enfin, le verre à vin blanc. Je vous accorde que la mode de la timbale a gâché quelque peu la déclinaison harmonieuse des verres.

Vos couverts seront ensuite placés comme suit. A droite, le couteau à viande (plus près de l’assiette), puis le couteau à poisson et enfin, si nécessaire, la cuillère à potage ou à soupe. A gauche de l’assiette, toujours dans l’alignement du bas de l’assiette, la fourchette à viande (plus près de l’assiette), puis la fourchette à poisson. On ne doit, de part et d’autre de l’assiette, trouver que trois couverts maximum. Entre le haut de l’assiette et les verres, vous placerez, toujours si les dimensions de votre table le permettent, tout d’abord (plus près de l’assiette), la cuillère à dessert dans le même sens que votre cuillère à soupe précédemment, puis le couteau à fromage dans le même sens que vos couteaux. Si vous avez prévu une fourchette à dessert, vous la placerez avant le couteau, dans le même sens que la fourchette à viande. Ces positions de couverts permettent que les convives puissent prendre les couverts dans les bonnes mains...

Les couverts se posent dents vers le bas pour un dressage selon le savoir-vivre français.

Les accessoires de table

La serviette se posera à gauche de l’assiette. Du temps de nos grands-mères, elle prenait sa place dans l’assiette au déjeuner car il n’y avait pas de potage ! En fin de repas, vous la poserez à droite de l’assiette.

Si vous devez placer l’assiette à pain, cette dernière se placera en haut à gauche de l’assiette. Pour des occasions moins officielles, vous pouvez la remplacer par un petit panier, un bol, un petit sachet en tissu ou la placer dans un pliage de  serviette.

Vous souhaitez poser des marque-places ? Leur position officielle est devant le verre à eau. Le menu sera placé au milieu de la table ou, si vous en disposez plusieurs, entre deux convives.

La salière et la poivrière seront placées sur la table, vers le milieu pour être accessibles par tous. Deux jeux, voire plus, sont nécessaire pour une grande table. Au XVIIIe siècle, il existait des salières et poivrières individuelles.

Oubliez vos porte-couteaux, certainement ravissants, mais qui seront une faute de goût pour un dîner officiel !

Enfin, une table sans centre de table peut paraître un peu triste ! N’hésitez pas à mettre des bougies et des fleurs mais attention à ne pas les choisir trop hautes pour ne pas cacher les convives ou gêner le service des plats. Il existe aujourd'hui toutes sortes de bougies et de bougeoirs. Mais pour ne pas avoir de mauvaises surprises (odeur enivrante ou cire qui fond trop vite), achetez-les de qualité. Pour les fleurs, choisissez une couleur ou plusieurs si votre nappe est unie mais attention, évitez les fleurs au parfum trop puissant (par exemple, le lys).

La carafe d’eau et les vins sont généralement posés près de la table sur une desserte ou un meuble pas trop éloigné.

Enfin, quelques règles à connaître : en privé, on sert à gauche et on dessert à droite. Dans la restauration ou l’hôtellerie, on sert et on dessert par la droite. Le vin sera servi par la droite. On évite, comme on le voit hélas dans des restaurants, de passer devant les convives pour servir un de ses voisins ! On veille à ce que les verres à eau et à vin soient toujours remplis et que chacun participe à la discussion.

Un repas réussi est un repas où tout un chacun n’a pas vu le temps passer !

Et aussi : dossier art de la table