Concevoir sa cuisine idéale

Fonctionnelle, ergonomique, pratique et esthétique sont les adjectifs dont nous rêvons tous pour notre cuisine afin d’être ravis d’y cuisiner ou d’y manger. Voici quelques conseils et astuces pour optimiser votre projet "cuisine" et la rendre presque parfaite !

Avant de choisir votre cuisine, pensez que sa durée de vie est d’environ 20 ans : il faut donc trouver un compromis entre vos besoins, votre goût du moment et l’évolution de votre choix pour les vingt prochaines années… Bon, disons au moins les dix prochaines !

Avant de concevoir le plan et le style de votre cuisine, vous devez tout d’abord passer par les deux étapes suivantes :
  1. Définir vos besoins
  2. Définir votre budget
Ces deux questions sont déterminantes pour votre choix de cuisine.

1. Définir vos besoins

Pour répondre à la première question, vous devez étudier votre manière de vivre et d’utiliser votre cuisine :

  • Quels repas prenez-vous dans votre cuisine ? A combien de personnes ? Si tous les repas sont pris dans la cuisine, prévoyez une table pratique, facile à nettoyer, adaptée au nombre de convives. Si vous êtes un ou deux et ne prenez que le petit-déjeuner dans la cuisine, un bar aménagé est une bonne idée.
  • Que mangez-vous majoritairement : du frais ou plutôt des surgelés ? Dans le premier cas, un grand réfrigérateur équipé d’une petite partie congélateur suffira. Dans le second cas, optez pour un réfrigérateur sans compartiment congélateur et complétez séparément avec un congélateur grand format.
  • Comment cuisinez-vous et à quelle fréquence ? Si vous êtes un fin cordon bleu et risquez d’avoir quatre plats qui mijotent en même temps, choisissez une plaque de cuisson rectangulaire maxi format, plutôt à induction, voire un piano si vous pratiquez la cuisine comme un art. Les fabricants de piano pour professionnels ont adapté leur gamme pour un usage privé : cela reste cher mais beaucoup plus abordable qu’il y a quelques années. Si vous êtes un/une "professionnel du micro-ondes (mon meilleur ami, c’est Monsieur P.) et du réchauffé", une plaque de cuisson classique vitrocéramique fera largement l’affaire.
  • Quels sont les placards que vous ouvrez le plus souvent ? Quels ustensiles utilisez-vous le plus fréquemment ? Avez-vous de jeunes enfants ou jeunes petits-enfants ? (dans ce cas, pensez à la sécurité, mais aussi à l’encombrement des chaises hautes). Vos enfants font-ils leurs devoirs sur la table de la cuisine pendant que vous préparez à manger ?
  • Avez-vous des animaux qui mangent dans votre cuisine ?
  • Outre vos produits alimentaires, que rangez-vous dans votre cuisine : vos produits ménagers ? Votre matériel de couture ?
  • Comment va évoluer votre foyer au cours des dix prochaines années ? Arrivée ou départ des enfants, évolution du temps passé dans votre cuisine (retraite, etc.) ?
La cuisine la plus fonctionnelle est celle qui répondra le mieux à vos habitudes de vie quotidiennes. Elles diffèrent pour chacun d'entre vous et vont déterminer en partie le plan de la cuisine.

2. Définir votre budget

Le prix d’une cuisine dépend du nombre de meubles, de leur qualité et du type d'électroménager, mais pas seulement. Une cuisine en kit (IKEA ou Lapeyre par exemple) revient environ 30% moins cher qu'une cuisine clé en main de qualité identique mais la pose d'une cuisine nécessite un savoir-faire qui n'est pas à la portée de tous. Si vous êtes bricoleur ou avez des amis bricoleurs, vous pouvez économiser le coût d'un poseur professionnel. Mais ne sous-estimez pas le temps nécessaire au montage et la qualité des finitions faites par un professionnel.

En pratique, le budget est généralement sous-évalué de 20 % à 30 % : n’hésitez donc pas à estimer de manière large afin d’éviter les mauvaises surprises à la fin.

Dans une cuisine, il ne faut pas oublier de rajouter aux structures des meubles, les portes, poignées, fileurs, éclairages, habillage de côté, équipements des tiroirs.











CHOIX DU STYLE

On distingue généralement trois styles de cuisine : contemporain, classique, traditionnel en bois. Quel que soit le style choisi, pensez que vous verrez quotidiennement cette pièce pendant environ une dizaine d’années : choisissez donc une couleur et un style qui vous correspondent et dont vous ne vous lasserez pas au bout de six mois.

PLAN DE LA CUISINE

Il faut maintenant, de manière précise et à l’échelle, établir le plan de votre cuisine qui vous permettra de procéder à l’implantation des meubles. Si vous ne disposez pas du plan de l’architecte, il vous faudra prendre les mesures et reproduire la forme de votre pièce en y reportant portes et fenêtres, avec leur sens d’ouverture, leurs dimensions ainsi que les arrivées et évacuations d’eau de gaz ou d’électricité, les radiateurs. Pensez aussi à reporter les diverses contraintes structurelles (conduit, colonnes diverses), accès aux compteurs d’eau, murs porteurs… qui ne vous permettront pas d’abattre un mur.

Plusieurs cuisinistes bien connus proposent sur leur site Internet des logiciels permettant de visualiser votre cuisine en 3D.

ERGONOMIE

Dans la cuisine, trois zones correspondant à trois types d’activités différentes sont définies :

  • Le froid : zone où l’on peut rassembler aliments et ustensiles pour la préparation des repas : prévoyez un minimum de 80 cm de largeur de plan de travail pour cette aire. Le réfrigérateur n’est pas inclus dans cette zone mais si vous vous en servez beaucoup, vous pouvez l’intégrer
  • Le feu pour la cuisson (four et plan de cuisson) : tout comme la zone "froide", on rassemble ce qui va être utilisé lors de la cuisson des repas (ustensiles, huile et condiments). Il faut également penser à positionner près de cet espace un plan de travail pour poser les plats chauds. La phase finale est le trajet de la plaque de cuisson ou du four à la table : plus celui-ci sera court, plus il sera sécurisé.
  • L’eau pour le lavage incluant généralement l’évier et le lave-vaisselle. Majoritairement utilisée pendant la phase de préparation, elle doit être proche de la zone du "froid". On en use aussi un peu pendant la phase de cuisson et beaucoup pour la vaisselle en fin de repas.
IMPLANTATION L'implantation (en I, double I, L, U ou avec îlot central) dépend des dimensions et de la forme de la pièce.

On opte pour une cuisine en I dans une pièce longue et étroite et en U ou en parallèle dans une grande pièce (plus de 2,50 mètres de large). Si la pièce fait plus de 10 m², on peut envisager une cuisine avec un îlot central à condition que la pièce soit suffisamment carrée.

De plus en plus, les cuisines ouvertes à l’américaine deviennent la norme : c'est par excellence un lieu familial et convivial. L'emploi des formes en G avec épi, et plan bar en I, en L, en U combiné avec un îlot central s'avère toujours payant.

Dans l’ordre, on procède à l’implantation des éléments de la manière suivante :

1) L'évier est l'élément primordial de la cuisine et sa place est déterminée par la position de l’arrivée d’eau : l’évier doit rester facile d’accès. Il peut être placé sous une fenêtre pour bénéficier d'un éclairage naturel et maximal. Le lave-vaisselle est souvent situé de manière adjacente pour utiliser les mêmes tuyaux d'arrivée et d'évacuation d'eau.

2) Le plan de cuisson et la hotte

3) Les éléments colonnes et les meubles bas (incluant les appareils ménagers)

4) Les éléments hauts

A la fin de votre implantation, vérifiez que : 

  • l'évier, la plaque de cuisson et le réfrigérateur sont les plus proches possible
  • l’évier et le plan de travail sont adaptés à votre taille
  • la hotte aspirante est environ à 65 cm au-dessus des plaques
  • votre four se situe entre le niveau des yeux et celui de la taille : vous ménagerez ainsi votre dos 
  • vous pouvez voir le fond d’une casserole lorsque vous êtes devant la table de cuisson.
ESPACES DE CIRCULATION

Nous vous recommandons de respecter les distances suivantes pour une circulation aisée et un usage sécuritaire des différents postes :

  • 1,20 mètre entre deux linéaires de meubles
  • 1 mètre devant la cuisinière et l’évier
  • 90 cm devant le lave-vaisselle, le four et le réfrigérateur
CONSEILS ET ASTUCES

Pour augmenter votre confort, voici quelques points supplémentaires qui préserveront votre dos :

  • Réhaussez votre lave-vaisselle à 30 ou 40 cm du sol dans un élément en colonne.
  • Un plan de travail de 90 cm de hauteur conviendrait à tous alors que le standard se situe plutôt à 85 cm. Si vous êtes de grande taille, optez pour des éléments rehaussés, vous y gagnerez un tiroir (20 % de rangement en plus). 
  • Avec un plan de travail de 80 cm de profondeur, vous gagnez en surface de préparation.
  • L'emplacement le plus accessible se situe entre 80 cm et 160 cm de hauteur : c’est dans cette zone que vous devez placer les objets que vous manipulez le plus souvent.
  • Les meubles bas à grands tiroirs sont idéaux pour ranger les casseroles.
  • Aménagez les coins pour optimiser l'espace de rangement grâce aux placards intégrant des plateaux tournants ou extractibles. Veillez cependant à y ranger des ustensiles ou ingrédients que vous utilisez très épisodiquement : yaourtière, sorbetière, gaufrier...
  • La préservation de l’environnement est une nécessité, pensez à vos déchets : une poubelle à compartiments de tri est souvent peu décorative mais tellement fonctionnelle. Cependant, elle est souvent volumineuse.
  • Prévoyez plus de prises : il n'y a jamais assez de prises électriques dans une cuisine.
    ECLAIRAGE

    Il est préférable de choisir un éclairage général comme un plafonnier ou un rail de spots. Ensuite, nous vous conseillons d’ajouter des spots directionnels implantés dans la partie haute des éléments pointés sur les différentes zones du plan de travail.

    Pour un effet déco, vous pouvez compléter votre éclairage par des lumières d’ambiance comme des LED de couleurs encastrées dans le sol ou le long des plinthes, des étagères lumineuses...

     ESPACE REPAS


    Si la dimension de votre cuisine vous permet de prendre vos repas en famille ou si c’est une cuisine ouverte sur la salle à manger, vous pouvez donc vous attabler confortablement autour d’une VRAIE table.

    Afin de vous restaurer et de circuler avec aisance autour de la table, prévoyez au moins 75 cm derrière les sièges. Pour un convive assis, prévoyez 60 cm de largeur minimum.

    Si la place vous manque, la meilleure solution est un espace bar, une tablette escamotable ou un plateau rabattable.

    Dans tous les cas, pensez à éclairer suffisamment l’espace repas : c’est si agréable de réjouir vos yeux en même temps que vos papilles !

    Vous avez maintenant toutes les clés pour choisir et concevoir votre cuisine. Maintenant retroussez-vous les manches : un papier, un crayon, un clic sur les sites Internet des cuisinistes et dans quelques mois... à vos nouveaux fourneaux !

    Et aussi : dossier Cuisine

    Images © MyHomeDesign