DIY : fabriquer un masque en terre

Bientôt les vacances de février ! Pour occuper vos enfants, je vous propose de fabriquer un masque en terre, décoré de coquillages. Ce masque pourra ensuite décorer un mur de la maison.

Matériel nécessaire à la réalisation de ce masque :

  • de la terre qui durcit à l'air (Cultura)
  • un rouleau à pâtisserie
  • un masque de carnaval en plastique (Gifi)
  • des coquillages (rapportés de vacances ou bien achetés dans les brocantes comme moi)
  • un plateau de service
Etape 1
Découper environ deux tiers du pain de terre d'un kilo.

Etape 2
Étaler la terre en une épaisseur ni trop épaisse, ni trop fine.
Etape 3
Poser le masque en plastique qui servira de forme sur un plateau de service.

Etape 4
Déposer délicatement la terre étalée comme de la pâte à tarte.
Etape 5
Avec les mains, faire pression pour que la terre épouse les formes du visage. Si la terre fait des bosses, lisser avec la main.

Etape 6
Découper les yeux.
Etape 7
La bouche peut poser problème car elle est plus difficile à dessiner par pression de la terre sur la bouche du masque en plastique. J'ai rajouté un peu de terre et l'ai modelée en forme de bouche. La bouche que j'ai faite est un peu grande et charnue, vous pouvez faire la vôtre plus petite, selon votre goût.

Etape 8
Incruster les coquillages une fois la terre séchée en les collant ou bien, comme moi, les faire adhérer à la terre encore humide. Si une fois votre masque sec, des coquillages n'adhèrent pas bien, vous pouvez coller ceux qui n'ont pas bien adhéré.
Etape 9
Avec le reste de terre, étaler des bandes de terre et, avec un couteau, tracer des lignes pour imiter la chevelure. Mettre en place les bandes de cheveux. Bien presser pour faire adhérer ou humidifier la partie d'adhérence avant de poser les bandes dessus. Penser à faire deux trous de chaque côté pour pouvoir pendre le masque au mur.
Etape 10
Laisser le masque sécher. Il sera sec en trois jours environ. On peut décider de le poncer une fois sec avec du papier de verre et on peut aussi le peindre de la couleur de son choix (à la peinture acrylique). On peut trouver aussi de la terre de couleur, j'en trouvais il y a quelques années de couleur rose saumoné et cela donnait un très bon résultat.
Cette technique ne demande aucune maîtrise de la terre et de la poterie. Cette terre ne nécessite aucune cuisson donc, aucun four de potier. Elle permet d'obtenir de très bons résultats, même avec des enfants. On peut essayer d'enlever le masque en plastique dessous mais faire très attention à ne pas forcer et endommager le masque en terre, plus fragile que de la poterie cuite.
Vous pouvez aussi ne pas choisir l'option déco en coquillages et lui préférer une déco avec des dentelles, galons, fausses pierres précieuses, strass, etc. qu'on collera une fois le masque sec. On peut aussi décider de modeler des fruits, du raisin  avec de la terre et les rajouter au masque. Il faut alors acheter un pain de terre en plus et appliquer les différents fruits quand ils sont encore humides, tout de suite sur le masque en terre humide. Il faut faire des quadrillages (cela accentue l'adhérence des fruits) au couteau à l'emplacement du masque où l'on veut déposer les fruits. Utiliser un peu d'eau aussi pour mieux coller les fruits au masque et bien presser sur le masque.
Une autre idée de réalisation. J'ai modelé ce masque en terre qui a été cuit au four de potier et je l'ai ensuite décoré avec des tournesols et feuilles de vigne et raisins. Le haut de la tête a été modelé en forme de vasque pour pouvoir accueillir des fleurs et du feuillage.
J'ai fabriqué ce masque avec un masque blanc de carnaval et j'ai fait un drapé de tissu trempé dans du plâtre liquéfié tout autour et ensuite, j'ai collé des feuilles et grappe de raisins modelées dans de la pâte à sel, on peut donc mélanger diverses techniques : terre, plâtre et pâte à sel...
Ce masque a été réalisé en terre rosée qui durcit à l'air : un autre rendu.
Une autre version : cette fois, j'ai décoré le masque de chardons rapportés de vacances...
Un autre masque home made, cette fois avec un masque bombé en partie à la peinture dorée avec ensuite un drapé de tissu plâtré et j'ai ensuite peint certains endroits et collé des feuilles mortes, plumes de faisan, champignons et glands.
Terminons maintenant avec deux masques achetés à Venise et fabriqués par des professionnels :
Bon modelage !

Et aussi :
Images © Dominique Rowe