Eclairage : bien choisir ses ampoules

Sachez qu'en France, l'éclairage représente en moyenne 9 % de la facture d'électricité d'un ménage. Concernant l'éclairage artificiel, passons en revue les différentes ampoules. Car bien choisir son ampoules est également un geste pour la planète , notamment en s'équipant de lampes à basse consommation d'énergie.

Le meilleur éclairage est celui de la nature. Laissez donc entrer au maximum la lumière naturelle dans votre intérieur ! Profitez au maximum de l'éclairage naturel et demandez-vous si les rideaux sont toujours nécessaires (sans vis-à-vis par exemple). Lorsque c'est possible, utilisez l'éclairage naturel le plus efficace, celui de la lumière du plafond (par un vasistas). De même, plus les murs de la pièce sont clairs, plus ils réfléchissent la lumière : un moyen simple d’y voir clair, surtout pour les pièces au nord.

Les ampoules "classiques" et les halogènes

Éteindre la lumière lorsqu'on quitte une pièce est aussi un premier pas de réduction de la dépense énergétique. Les ampoules "classiques " et les halogènes sont des lampes à incandescence, c'est-à-dire avec un filament conducteur de tungstène qui chauffe à l'intérieur de l'ampoule grâce au courant électrique.
  • Les ampoules à incandescence classiques ont disparu depuis 2012, décision prise dans le cadre de la loi Grenelle 1. Il deviendra de plus en plus difficile d'en trouver. Cette mesure qui avait pour but de réaliser d'importantes économies d'énergie a été prise à l'échelle européenne. En effet, les lampes traditionnelles, à incandescence, produisent beaucoup de chaleur (95 %) et peu de lumière (5 %). Elles étaient très énergivores car elles utilisaient pratiquement toute l'énergie produite à dégager leur propre chaleur (!).
  • Les ampoules dites halogènes sont également très consommatrices d'énergie à cause de leur puissance trop importante en watt.

Les ampoules dites à basse consommation

La solution de remplacement consiste à s'équiper d'ampoules dites à basse consommation. Les ampoules dites à basse consommation ou ampoules fluorescentes compactes ou ampoules fluo-compactes sont le moyen le plus écologiquement responsable actuellement et le moins coûteux. C'est un tube fluorescent émettant de la lumière, un tube miniaturisé, plié ou enroulé. La fluorescence tient à la lumière ultraviolette qui se produit lors de l'envoi d’une décharge électrique dans un gaz composé de vapeurs de mercure. Ces ampoules présentent plusieurs avantages par rapport aux lampes à incandescence :
  • Elles produisent seulement 20 % de chaleur et 80 % de lumière.
  • Elles bénéficient d'un bien meilleur rendement et elles ont une durée de vie de six à quinze fois supérieure aux lampes à incandescence.
  • Elles consomment quatre à cinq fois moins d'énergie.
  • Elles se recyclent presque entièrement (si on les rapporte au distributeur qui est tenu de les reprendre). La quasi-totalité de la lampe est recyclée (le verre, le mercure, le fer, l'aluminium du culot). Seules les poudres photo-luminescentes, issues de terres rares, sont enfouies.

Là encore, on voit qu'en matière d'écologie, de deux maux, il faut choisir le moindre. Leur performance ne laisse donc aucun doute quant à leur préférence, même si elles sont plus chères à l'achat. Malgré un prix plus élevé, les lampes à basse consommation sont donc rentabilisées bien avant la fin de leur durée de vie, en quelques mois seulement.
Le seul petit souci avec ces ampoules est leur temps de chauffe, de quelques secondes, qui peut gêner surtout pour les pièces où l'on ne fait que passer ou s'arrêter quelque instant (couloir, WC…). Il faut donc éviter de les allumer et éteindre constamment. La solution consiste à installer une minuterie ou mieux, un détecteur de mouvement.
On trouve aujourd'hui des lampes fluorescentes avec l'éco-label européen. Elles garantissent une durée de vie de l'ampoule plus longue et des exigences environnementales élevées.
Les ampoules sont classées de A, pour les plus économes en énergie, à G : regardez bien l'étiquette avant d'acheter.
Non dangereuse en cours d'utilisation, la présence de mercure dans le tube des ampoules à basse consommation en fait un déchet dangereux nécessitant une élimination particulière. Ce produit est très polluant s'il est laissé dans l'environnement. Il faut veiller à ne pas les casser, ni les jeter à la poubelle. Il faut les rapporter au distributeur, qui est également collecteur de vos ampoules usagées. Vous pouvez aussi les déposer à la 
déchetterie de votre commune, si elle a mis en place une collecte sélective. Recylum est l'organisme en charge de la collecte et du recyclage des lampes usagées (une éco-contribution est comprise dans le prix de vente pour le financement de ce recyclage). Le site Internet recylum.com permet d’obtenir les adresses des points de collecte à proximité de votre domicile.

Les LED

Une diode électroluminescente (abrégée en DEL), également appelée LED (de l'anglais Light Emitting Diode) est un composant électronique qui transforme directement un courant électrique en lumière. On l'intègre dans la catégorie des lampes à basse consommation". On prévoit un grand avenir aux LEDs car ce type de lampe a plusieurs avantages par rapport aux lampes à incandescence :
  • Les performances d'éclairage sont très intéressantes, sa durée de vie est très longue, allant jusqu'à 100 000 heures.
  • Elles ne dégagent pas de chaleur et procurent un éclairage d'ambiance très agréable dans l'habitat pour les coins ou les couloirs.
  • Elles participent à une baisse considérable de notre consommation d'énergie.

Les lampes à LED n'offrent pour l'instant qu'une puissance limitée, pas vraiment suffisante pour être vraiment l'égal des lampes fluo-compactes, mais la technologie avance à grand pas. A utiliser sans modération et avec beaucoup d'imagination pour des effets déco surprenants.

L'halogène TBT (qui signifie Très Basse Tension)

Les ampoules à halogène sont proches des ampoules à incandescence, elles en ont d'ailleurs l'apparence (filament). Elles offrent un rendu lumineux très chaleureux, proche de la lumière naturelle. Elles ont une durée de vie de deux à quatre fois plus longue et peuvent éclairer deux fois plus que les ampoules à incandescences. Si vous choisissez un halogène TBT, vous conservez les avantages de l'halogène avec 30 % d'économie d'énergie. Elles constituent donc une alternative économique aux lampes à incandescence. Elles sont également très discrètes et savent se dissimuler dans le décor.

Les tubes fluorescents ou néons

Les tubes fluorescents ou néons, fortement décriés pour leur aspect peuvent être amusants à installer, avec parcimonie cette fois, dans des recoins où on ne voit que leur réverbération.

Les bougies

Les bougies habituellement proposées dans le commerce sont polluantes (suie) et peuvent même être cancérigènes (présence de benzène et toluène). Pour les ambiances romantiques, si vous ne pouvez pas vous passer des bougies, choisissez celles qui sont à base d'huile de soja ou d'huile de palmier. Il est cependant très difficile de connaître la composition de la bougie dans le commerce. Quand bien même les ingrédients,ne sont pas respectueux de l'environnement à cause de leur provenance et de leur culture.

Enfin, pour économiser de l'énergie et pour plus de confort, renseignez-vous auprès de votre électricien ou de votre conseiller en énergie sur les systèmes, nombreux, de détecteur de mouvements en tout genre, programmateur de chauffage, minuterie, horloge programmable et délesteur.