Rideau : conseils pour des fenêtres déco A chaque pièce, son rideau

Une fenêtre nue, c'est un intérieur qui n'est pas terminé. Voilages, stores, rideaux à pampilles : découvrez les solutions les plus adaptées, pièce par pièce.

Dans la cuisine

  • Brise-bise et vitrages : dans cette pièce où la fumée, les projections de gras ou encore la profusion d'odeurs sont légions, on conseille d'opter pour des rideaux facilement lavables. Surtout si votre fenêtre se trouve près du plan de travail ou de la plaque de cuisson. Cette précaution prise, le choix de rideaux est assez large, avec cependant une préférence pour les brise-bise et le vitrage. Si le vitrage habille toute la hauteur de la fenêtre, le brise-bise n'en couvre que la moitié ou les deux tiers inférieurs, la tringle supérieure étant de préférence placée à hauteur d'un petit bois. L'ourlet inférieur peut être laissé libre ou maintenu lui aussi par une tringle. Une variante sympathique consiste à tendre un large ruban entre deux tringles une paire de brise-bise froncés et cintrés.
  • Stores : avec leur allure contemporaine, les stores bateau en tissu se marient bien avec les intérieurs modernes. Leur faible encombrement leur donne une place de choix dans la cuisine, même au-dessus du plan de travail. Les nouveaux matériaux ont un bel avenir dans nos cuisines. On connaissait toutes sortes de fibres textiles et, maintenant, il faut compter avec des fibres naturelles végétales, du papier, du bananier, de la paille mais également du bois, du plastique, voire du métal. On mélange donc, on donne des formes et des aspects nouveaux.

Dans la salle de bains

  • Panneaux : pour changer du traditionnel voilage ou du store en bambou, les salles de bains très modernes optent pour les panneaux en métal ou en papier. Ikea est une des premières marques à avoir proposé au grand public des panneaux en papier gris qui, une fois posés, habillent joliment la fenêtre tout en donnant un ton japonisant à la pièce. Pratiques, ces derniers s'adaptent aux mesures car ils se découpent et s'accrochent simplement sur une tringle à l'aide d'anneaux, de rails ou de pinces.
  • Stores : les stores vénitiens sont aussi à privilégier car ils permettent un contrôle précis de la lumière sans être vus de l'extérieur. Les lames sont généralement en bois, en aluminium ou en PVC. Seul impératif à respecter pour les stores : il faut disposer d'un espace suffisant (15 cm) entre le plafond et le dormant de la fenêtre, afin que le store replié ne gêne pas le mouvement des battants. Cette précaution prise, le store bateau s'adapte aux fenêtres classiques, en saillie, à guillotine ou basculante, aux portes-fenêtres et aux baies vitrées. Pour les salles de bains romantiques, le voilage trouvera également sa place pour gommer le rôle utilitaire de la salle de bains sous des airs de petit salon.

Dans le séjour

  • Matières inattendues : une des seules pièces de la maison à n'être pas régie par des contraintes d'ordre hygiénique ou de vis-à-vis, le séjour semble pouvoir s'autoriser tous les débordements décoratifs. Rideaux en chaînettes inox ou laiton, et même en cuir, Stéphane Corler, tapissier spécialiste de l'agencement de fenêtre, multiplie les associations de matériaux insolites pour habiller les ouvertures. Le rideau de pampilles des créateurs Olivier Guillemin et Olivier Védrine, revisite le modèle original composé de pampilles en Dacryl avec inclusion de dentelle et réalisé sur commande. Sans oublier la dernière tendance insolite, les rideaux en cotte de mailles. Conçue par les établissements Foin, la cotte de mailles utilisée en textile a la cote auprès des plus grands designers comme Andrée Putman ou Philippe Montels.
  • Classicisme modernisé : dans les tendances plus classiques, on note une belle progression des voilages en coton, lin, mousseline, étamine, ou en toile à beurre. Assurance de discrétion le jour, le voilage ne protégera pas votre intimité le soir venu, une fois la lumière éteinte. C'est généralement pour cette raison qu'il est associé à des doubles rideaux. En un ou deux panneaux, ils se rendent indispensables devant toutes les fenêtres qu'ils masquent lorsque la lumière est allumée mais surtout parce qu'ils participent à l'isolation phonique, donné par l'épaisseur du tissu et la présence d'une doublure. Toutes les matières un peu lourdes, ayant du tombant, conviennent parfaitement à la confection des doubles rideaux : jacquards avec motifs traditionnels ou dessins contemporains, les gros piqués et surtout les velours, dans une très large gamme de coloris, en laine pour un aspect rustique ou légèrement brillant en synthétique.

Dans la chambre 

  • Tendance romantique : les puristes penseront plus facilement à habiller leur fenêtre d'un voilage de matière souple et vaporeuse. Garnis d'un volant froncé et retenus par une embrasse assortie, les rideaux "bonne-femme", réalisés dans une étoffe fine et raffinée (bastite, voile de lin), apportent une note romantique dans une petite chambre. Pour une allure impériale, pensez à créer un drapé simple ou double sur le dessus de votre tringle. Ce dernier retombera légèrement sur vos doubles rideaux.
  • Tendance moderne : les amoureux du design pourront opter pour le rideau miroir de chez FR66 (une face noire et une face miroir) pour son côté futuriste. Et pourquoi ne pas se laisser tenter par les parois japonaises coulissantes en fibres PVC ? Exit les rideaux et les stores, trop traditionnels. Autre innovation étonnante, le Polyart, ce panneau de polypropylène avec une technique d'impression qui permet à la photographie d'être réinsufflée par la lumière, habille toutes les fenêtres contemporaines.

(Article rédigé par Lucie Paris-Legret en avril 2006)

Sommaire