Zèbre à bascule

"Ayant recommencé une nouvelle vie à l'autre bout du monde, je n'avais pas l'argent pour tout racheter et comme les Américains se débarrassent de beaucoup de choses, j'ai trouvé presque tous mes meubles dans la rue. Certains restent tels quels et les autres passent sous mes pinceaux, comme ce petit zèbre que j'adore et qui, lorsque je l'ai trouvé, était un vieux cheval décoloré et très sale."
©  Alexandra Rougeau