Vue dégagée sur le parc

Depuis les étages de la maison, on admire le parc d'un hectare au style plutôt anglais, "sauvage et libre", comme le définit Véronique. L'abattage de certains arbres présentant des risques de chutes et l'élagage d'autres laissés à l'abandon a permis d?éclaircir le parc et de redessiner les zones de pelouse. De nombreux recoins, agrémentés de mobilier de jardin, permettent de s'isoler pour lire, discuter, bronzer ou encore dormir.
©  Nicolas Roger