Dans l'ancienne imprimerie

Sur les 1 300 m2 existants, 300 msont retenus. Ils englobent une partie basse, le site "historique" de l'ancienne papeterie, et une partie haute (d'anciens locaux). Mais les contraintes sont énormes : un budget ultra serré - 100 000 euros au total - et une situation enclavée, sombre et dépourvue de vue. Tout le travail de Ludovic se focalisera sur la maximisation de la lumière et la création d'échappées visuelles. 
©  Elodie Rothan