Comment fabriquer ses produits ménagers ?

Plus une goutte de lave-glace ni de nettoyant multi-usages ? Nos solutions écologiques et peu coûteuses pour les remplacer en fabriquant vos produits d'entretien maison.

Comment fabriquer ses produits ménagers ?
© thodonal / Fotolia

Le vinaigre blanc, un nettoyant multi-usages

Sachez que le vinaigre blanc est l'élément principal de votre arsenal de produits ménagers non toxiques. Il ne risque pas de polluer l'air intérieur de votre maison, à l'inverse des nettoyants habituels et de certains produits "purifiants" (désinfectants, antiacariens, antibactériens…).

Les produits ménagers faits maison

Vous pouvez également fabriquer vos propres produits ménagers.

  • Pour les sols, voici une recette approuvée et éprouvée : additionnez 50 g de bicarbonate de soude, 25 cl d'ammoniaque, 15 cl de vinaigre blanc à un litre d'eau chaude.
  • Pour déboucher les canalisations, les produits ménagers habituels peuvent être remplacés par un mélange composé de 200 g de bicarbonate de soude, 200 g de sel, et 15 cl de vinaigre blanc. Videz-le dans les canalisations, attendez 15 à 20 minutes avant de verser un grand seau d'eau bouillante dans le tuyau.
  • Pour enlever une tache rebelle sur un plan de travail, vous pouvez remplacer l'eau de Javel par de l'alcool à 90°.
  • Pour récurer les toilettes, voici un nettoyant original qui laissera une agréable senteur d'agrume : saupoudrez ½ tasse de jus d'orange en poudre dans votre cuvette. Laissez agir pendant quelques heures puis tirez la chasse d'eau.

Les liaisons dangereuses

Ne vous aventurez jamais dans l'addition de produits ménagers entre eux. Certains mélanges peuvent se révéler explosifs. Évitez toujours d'additionner du vinaigre avec de l'eau de Javel ou tout autre produit en contenant. Des vapeurs toxiques peuvent s'en dégager. En outre, gardez un œil critique face à ces nouveaux désinfectants et antiseptiques anti-bactériens, auparavant réservés à un usage hospitalier. Utilisés pour le nettoyage quotidien, ces nouveaux produits peuvent détruire les bonnes bactéries et engendrer des formes de bactéries plus résistantes.