Une mezzanine bien organisée

Profiter de la hauteur de plafond pour y aménager une mezzanine relève d'un choix pertinent. Pour en tirer le maximum de bénéfices, il est bon de suivre quelques règles élémentaires. A défaut, l'endroit sera vite déprécié, voire délaissé.

© Elodie Rothan

Haro sur le désordre

La mezzanine est une pièce rajoutée, surélevée et ouverte à laquelle on accède au moyen d'escaliers. Cette pièce additionnelle peut revêtir divers usages : un couchage supplémentaire, un espace détente, un coin de jeux pour les enfants, un bureau isolé, etc. Chacune de ces destinations appelle un aménagement différent. Un mot d'ordre cependant : l'ordre, justement ! Car il est facile, au prétexte que rien ne se voit d'en bas, de laisser le désordre s'y installer. La pièce risque alors de devenir le débarras de service.

Intégrer la mezzanine au reste de la maison

Autre écueil à éviter, considérer la pièce comme un rajout et n'y voir que le côté pratique. La mezzanine a droit aux mêmes égards que les autres pièces de la maison. On doit penser sa conception, sa décoration et son mobilier en accord avec l'espace auquel elle est reliée. Il ne s'agit pas de copier, mais d'harmoniser. Ainsi un salon à l'ambiance cosy se mariera mal à une mezzanine armée de métal et de tons froids. De même, faire le choix d'installer un bureau au-dessus d'une cuisine sera malvenu. Comment concilier le calme de l'étude avec les bruits et les nuisances d'un lieu de repas ?

Astuces de pro

Plafond bas et ouvertures réduites ou inexistantes sont les deux inconvénients majeurs de la mezzanine. Pour y remédier, évitez de surcharger la décoration. Limitez le mobilier au strict minimum et préférez les couleurs claires, afin de donner une illusion d'espace et de pallier la luminosité déficiente. Ne suspendez rien au plafond, et optez pour un éclairage doux et tamisé en privilégiant les angles. Il n'en faut pas plus pour faire de la mezzanine un endroit où il fait bon vivre.