Les erreurs à éviter avec une pièce étroite

Aménager une pièce qui a des allures de couloir peut vite devenir un vrai défi. Que ce soit une cuisine, une salle de bains ou un salon, une pièce étroite, ou en longueur, donne parfois envie de pousser les murs. Les règles à suivre pour conserver une impression d’espace.

© Cécile Debise/Journal Des Femmes

Dans une pièce étroite, difficile de garder une impression d'espace sans sacrifier son côté pratique ou fonctionnel. Règle n°1 : éviter la cacophonie. Il est en effet important de garder un champ visuel dégagé. Dans une cuisine par exemple, on regroupe les univers et on conserve autant que possible un espace de circulation pas trop encombré.

Salle de bains étroite © Stéphanie Rose-Tomasella

Mais un espace étroit ne signifie pas que l'on ne peut pas y mettre un maximum de choses. Dans une salle de bains, on peut ainsi installer une baignoire en bout de pièce, une vasque à l'entrée, mais aussi une cabine de douche, munie de parois pouvant s'ouvrir de chaque côté, permettant ainsi le passage d'un bout à l'autre. 

Un éclairage qui habille la pièce

Dans une pièce en longueur, il est préférable de ne pas se contenter d'un seul point lumineux au plafond pour ne pas créer de zones d'ombres en bout de pièce. Pour éclairer correctement l'ensemble, privilégier au contraire les jeux de lumière, avec un balisage en hauteur par exemple, comme une rangée de spots, ou au sol, au niveau des plinthes. On peut également ajouter différents niveaux d'éclairage, des appliques, un lampadaire, une lampe à poser sur un meuble.

Cuisine en "I", en longueur © Castorama

Du mobilier discret et léger

D'une manière générale, on évite tout ce qui donne l'impression visuellement de réduire l'espace. On privilégie donc le mobilier qui donne une sensation de légèreté. Les meubles massifs, en bois brut ou en métal foncé, ainsi que les meubles trop hauts, sont à bannir au profit de matières lisses, voire laquées, aux couleurs claires, qui réfléchissent la lumière. Autre bonne idée : les matières transparentes qui se font discrètes.

On opte aussi pour des rangements bas ou, si on a besoin de hauteur, du mobilier qui donne l'illusion d'être suspendu, comme des niches ou des boxes à fixer au mur. Attention aussi aux matières comme le velours ou le coton au tissé grossier, qui "alourdissent" une pièce. Rideaux, coussins, canapé : on choisit des textiles fins.

Couleurs : attention aux teintes sombres

Sur les murs opposés les plus longs, mieux vaut éviter les couleurs trop sombres, ou trop vives, qui attirent l'œil et donnent l'impression de rétrécir les volumes. Idem pour le papier peint à gros motifs. On les réserve aux murs les plus étroits, l'effet d'optique ainsi obtenu donnera l'illusion de re-proportionner la pièce. 

Pour rééquilibrer les volumes, on peut aussi, quand c'est possible, abattre une partie de la cloison qui sépare la cuisine du salon par exemple, ou installer une verrière si on ne souhaite pas un espace ouvert. Autre option : un jeu de miroirs qui donnera à la pièce une impression de fausse profondeur.

(Merci à Stéphanie Rose-Tomasella, décoratrice d'intérieur, www.designdinterieur.com, pour ses conseils)