Le truc à chiner : la bassine en cuivre

Marmite à confitures de nos grands-mères, la bassine en cuivre débarque désormais dans nos intérieurs et s'inscrit dans les tendances du moment. C'est le truc à chiner de l'été !

Le truc à chiner : la bassine en cuivre
© Elodie Rothan

La p'tite histoire de la bassine en cuivre. Le cuivre est apparu avec les Romains qui l'appelaient "aes cyprium", soit "minerai de Chypre" car il provenait principalement de cette île. Il a ensuite été modifié en "cuprum" avant de devenir "cuivre", mot utilisé aujourd'hui. Les Égyptiens, quant à eux, utilisaient l'idéogramme ânkh (la croix ansée), qui signifie également "la vie éternelle", pour désigner ce mot en hiéroglyphes. Selon les archéologues, le cuivre servait surtout en tube à transporter l'eau à cette époque. Puis en plat pour cuisiner le poisson, le turbot plus exactement, avec la turbotière à l'Antiquité.

La bassine en cuivre, elle, semble avoir fait son apparition à partir du XVIIème siècle, afin de cuisiner les confitures. Aussi, de nombreux livres de cuisine du XIXème siècle recommandaient ces bassines en cuivre avec des anses rivetées en fonte d'acier, particulièrement pour les confitures de fruits rouges. Le cuivre favorise effectivement la prise des confitures, préserve la couleur naturelle des fruits qui ne brunissent pas et transmet très bien la chaleur de façon uniforme permettant une cuisson homogène ; le cuivre "piège" les arômes. La bassine en cuivre est encore utilisée actuellement comme marmite à confitures chez nos grands-mères comme chez les plus grands chefs des restaurants étoilés. Les ustensiles de cuisine en cuivre de manière générale restent pour l'instant inégalés.

Combien ça coûte ? De 12,80 euros sur Brocante Lab à 349 euros chez Destillatio.

Qu'est-ce que j'en fais ? Le cuivre s'inscrit dans la tendance industrielle à l'instar de l'acier et dans l'esprit rétro/vintage puisqu'elle est empruntée aux siècles derniers. Le cuivre se pose par petite ou grosse touche dans tous les coins de la maison. Si à l'origine la place de la bassine à confiture est dans la cuisine, elle envahit aujourd'hui, l'entrée, le salon, la chambre, la salle de bain et pourquoi pas la terrasse. Une fois bien nettoyée, on s'en sert comme fourre-tout dans l'entrée ou dans le salon, comme rangement à foulards dans la chambre ou à produits de beauté dans la salle de bain, comme pot de fleurs sous l'escalier ou sur la terrasse, comme lavabo dans la pièce d'eau et pourquoi pas en luminaire. La bassine en cuivre se prête très bien aux détournements. On peut aussi laisser cette ancienne marmite simplement posée sur le sol, sur une table ou accrochée au mur comme objet de décoration. Comme avec la dame-jeanne, il suffit de faire appel à notre imagination en fonction de notre intérieur et parfois de nos extérieurs pour adopter la bassine en cuivre.

Dans l'entrée sous l'escalier, en pot de fleur pour une déco rétro... © Elodie Rothan
En lavabo dans la salle de bain, astucieux ! © Elodie Rothan
Dans la cuisine en déco ou pour les confitures © Jennifer Durand Raynal