Comment bien choisir sa climatisation ?

Difficile de choisir une climatisation qui vous aide à lutter contre la chaleur ? On vous donne toutes les clés pour trouver la bonne climatisation qui vous fera passer l'été bien au frais.

© Paolo De Santis / 123RF

Différents types de climatisation

Les climatisations les plus répandues fonctionnent avec le système "split" qui consiste à évacuer la chaleur de la pièce tout en y produisant du froid. Il en existe deux types : les mobiles et les fixes. Ceux-ci sont plus délicats à installer soi-même. Il faut également noter les climatisations réversibles qui peuvent aussi bien produire du chaud que du froid.

Enfin, il existe des systèmes basés sur la circulation d'eau froide, comme les ventilo-convecteurs, rares chez les particuliers, et le plancher rafraîchissant. Comme une climatisation réversible, son cycle peut être inversé pour diffuser de la chaleur. Mais, là encore, l'installation ne peut se faire que lorsqu'on prévoit une construction neuve ou une réhabilitation lourde car tout le réseau doit être coulé dans la dalle.

Quelques critères à prendre à compte

Le choix d'une climatisation n'est pas facile. Tout dépend du volume de la pièce, du nombre de fenêtres, de l'exposition, du nombre d'occupants…. Mieux vaut donc faire appel à un professionnel. Quoi qu'il en soit, il faut retenir que les climatiseurs mobiles n'ont qu'un faible rendement : ils ne peuvent abaisser la température d'une pièce que de quelques degrés. Sans compter qu'ils occasionnent des nuisances sonores. Ils ne peuvent donc être utilisés qu'en appoint. Par ailleurs, l'installation des appareils de climatisation fixes oblige à des travaux plus lourds : percer des murs et installer des unités à l'extérieur. Ce qui peut poser problème dans une copropriété.

Des climatisations à tous les prix

A l'achat, les moins chères sont les climatisations mobiles, que l'on peut trouver à partir de 300 euros en grandes surfaces. En outre, il faut savoir que les prix des climatisateurs réversibles sont devenus très compétitifs : ils ne sont pas plus chers que les modèles qui ne produisent que du froid. De plus, elles sont très performantes : leur rendement en mode chaud est presque quatre fois supérieur à celui d'un simple radiateur électrique, à consommation égale. En général, les constructeurs ont fait beaucoup d'efforts pour réduire la consommation énergétique. Tous ont l'obligation, aujourd'hui, d'afficher le niveau consommation de chaque appareil, selon le classement utilisé pour les réfrigérateurs.

Des nouveautés

Les constructeurs proposent désormais des systèmes qui, en plus de refroidir, purifient l'air. Il existe ainsi des systèmes anti-odeurs, anti-bactériens ou ionisateurs. Leurs efforts se sont aussi portés sur l'esthétique en essayant d'adoucir les formes et en rendant les modèles plus compacts afin que les climatisations soient plus discrètes, que ce soit sur les balcons ou dans les logements. Certains constructeurs proposent ainsi des unités intérieures qui ressemblent à des tableaux modernes et qui s'intègrent très bien dans une décoration contemporaine.

(Merci à Claude Fayet, expert en génie climatique, pour ses conseils)