Une architecture évolutive

Les lignes géométriques du salon sont soulignées par le contraste en noir et blanc : les différents volumes évoquent l'imbrication successive de plusieurs espaces pour parvenir à cette immense pièce à vivre. Derrière la chaise longue du Corbusier apparaît une suspension de Céline Wright. Au fond du salon se dessinent les silhouettes de sculptures de Coco Hirsch.

 
©  Elodie Rothan