Les erreurs à éviter avec le vert foncé

Olive, bouteille, sapin, anglais, les teintes de verts foncés sont nombreuses. Au moins autant que les conseils à appliquer et les erreurs à éviter avec ce coloris.

© Le Roch

Longtemps associé au malheur ou à la malchance, le vert est aujourd'hui symbole d'espoir. Mais hors des connotations et des croyances, il est surtout une couleur apaisante et stimulante, indissociable de la nature. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si dans la luminothérapie et chromothérapie, le vert est utilisé pour ses vertus équilibrantes et relaxantes. En déco, les ambiances et pièces proposées par les marques et l'avis des tendanceurs ne mentent pas : la gamme des verts foncés a toute sa place dans les intérieurs. Avec quelques conseils et bonnes astuces, passez au green. 

Un style défini

L'avantage du vert foncé est qu'il se décline dans de nombreuses variations, du vert sapin au vert anglais en passant par le kaki ou l'olive. Ainsi, à chaque couleur son style. Un vert sapin ou vert bouteille est idéal pour une ambiance feutrée et cossue, notamment sur des pièces en velours. Le vert anglais, plus traditionnel, trouve parfaitement sa place dans un bureau ou une bibliothèque, avec des meubles anciens, de la marqueterie et des notes de laiton ou pour un rendu Art déco. Dans une chambre d'enfant ou pour une ambiance atelier, le kaki est la couleur qu'il vous faut. On prend donc soin de définir le style que l'on veut donner à sa pièce

Un vert profond et texturé pour une atmosphère feutrée contemporaine et chic. © Le Roch

Total look ou petites touches ? 

On peut oser le vert sur de la petite déco comme les vases, les coussins ou les cadres mais aussi sur des meubles (un canapé vert en velours, une table basse en acier ou un vaisselier repeint) et évidemment au mur. Un mur entier, un lé de papier peint graphique, un soubassement, nombreuses sont les façons d'appliquer le vert et d'en faire l'élément fort de votre déco d'intérieur. Le total look pour les audacieux et les green addicts, par petites touches pour les moins décidés. Il n'y a pas d'erreur, juste des choix décoratifs à assumer.

Avec le bois brut et le jaune, le vert profond gagne en luminosité. © Farrow & Ball

Une association de couleurs adaptée

Pour s'éviter la nausée, on mise sur deux ou trois couleurs par pièce ou ambiance, qui se répondent bien. Les verts sapin ou exotique se marient avec des gris et des roses. Un vert anglais très foncé s'accorde avec le pourpre, le marron ou encore les bleus. On mixe le vert olive avec des couleurs provençales comme le rouge tomette ou un jaune clair. En cas de doute, faites confiance aux professionnels et armez-vous d'un nuancier.

Marbre vert et or, l'association réussie. © H&M Home

Un éclairage adapté

Les verts foncés n'ont pas que des avantages. Sombres, ils ont souvent tendance à réduire l'espace. C'est pourquoi on les préférera dans des grandes pièces si on veut les appliquer au mur ou un sol. Sinon, on mise sur quelques pièces fortes en vert foncé, dans une atmosphère plus claire. Dans tous les cas, l'éclairage est à adapter. Plafonnier, suspensions, lampes à poser ou bougies, pour un style feutré et cossu, on accumule les différentes sources de lumière pour s'accompagner tout au long de la journée et selon les envies. On y pense aussi : un miroir agrandit l'espace. 

Pour illuminer le vert émeraude et le papier peint fleuri, on multiplie les sources de lumière. © IKEA
Variante autour du vert et du verre. © Louise Roe Copenhagen
L'acier version kaki apporte un style atelier minimaliste. © Fleux