Des montagnes à perte de vue

Situé au premier étage, le salon est entièrement articulé autour des différents panoramas que l'on peut avoir sur les montagnes environnantes. Le paysage fait entièrement partie du décor : il a été intégré dès le départ dans la réflexion architecturale du lieu. Comme le souligne l'architecte Christian Girard, auteur de la réalisation, "ici, il s'agit de construire avec tact. En un théâtre naturel aussi majestueux, bâtir est un acte qui doit dialoguer avec la géologie, son histoire de mouvements figés dans la présence immémoriale du minéral".
©  Elodie Rothan