Le truc à chiner : un vieux moulin à café manuel

Barista d'un jour ou amateur de pièces rétro, misez sur le moulin à café manuel dans votre déco. Il est notre truc à chiner du mois.

© Cécile Debise/Journal Des Femmes

La p'tite histoire du moulin à café manuel. C'est avec l'arrivée du café en Europe  - découvert lors des grandes conquêtes maritimes du XVIe siècle - que se développent les premiers moulins à café. L'utilisation du mortier et celle des moulins à épices n'étant pas idéale, un produit adapté a dû être créé. Le moulin à café manuel apparaît en Turquie dès le XVIIe siècle et était composé d'un cylindre de cuivre ou laiton à l'intérieur duquel un mécanisme actionné par une manivelle broyait le café. Plus tard, des modèles en bois, plus onéreux, apparaissent et des marques - comme Peugeot en 1840 - commercialisent leur déclinaison du moulin. Le principe reste le même : une manivelle et un tiroir où récupérer la poudre de café. Quelques modèles muraux feront aussi leur apparition. Au milieu des années 1950, en France, Jean Mantelet, fondateur de Moulinex, révolutionne l'industrie avec un moulin à café à moteur. Longtemps boudé, sauf par les puristes, le moulin à café manuel est aujourd'hui une pièce déco qui apporte un charme particulier aux cuisines et reste un accessoire indispensable pour un café frais au quotidien. 

Combien ça coûte ? À partir de 30 euros neuf sur La Redoute et en occasion à partir d'une vingtaine d'euros sur etsy ou Leboncoin.

Qu'est-ce que j'en fais ? Le moulin à café manuel est à laisser dans son jus et à exposer dans la cuisine, le salon ou une entrée pour une ambiance rétro et campagne chic

Parfaitement à sa place à côté d'autres accessoires de cuisine © Cécile Debise/Journal Des Femmes
Plus rares, les modèles de moulins à café muraux © Elodie Rothan