La moquette réchauffe nos intérieurs La moquette fait son come-back

 Loin de l'image vieillote véhiculée ces dernières années, la moquette tente un retour en force. A partir de la campagne de communication lancée par l'Union des Fabricants de Tapis et Moquettes, elle dépoussière son image et s'adapte désormais aux nouvelles tendances.

 

moquette 'calypso' de mondial moquette
Moquette "Calypso" de Mondial Moquette © Mondial Moquette

Qui d'entre nous n'a pas grandi en foulant de la moquette ? Ce revêtement vous connaissez et vous êtes 82,6 % à l'apprécier pour son confort, selon une étude sur le comportement des consommateurs vis-à-vis de la moquette, confiée par l'UFTM (Union des Fabricants de Tapis et Moquette) à l'ESC Lille. D'ailleurs, il ressort également que presque 1 Français sur 2 (48,5 %) possède aujourd'hui de la moquette dans au moins une des pièces de sa maison ou de son appartement. Cependant, depuis quelques années, la moquette connaît une baisse flagrante de ses ventes. Même si le secteur global des revêtements de sol a tendance à baisser, la moquette souffre de la concurrence du parquet et des sols stratifiés. La raison principale ? Toujours selon l'étude de l'UFTM, 60 % des personnes interrogées considèrent que l'entretien est difficile et constitue le principal point négatif.

 

Faire évoluer l'image de la moquette

 

Pour redorer son image, la moquette signe son grand retour. Au dernier salon des professionnels de la déco (Maison & Objet), les fabricants ont lancé une offensive de reconquête des consommateurs au son de "Moquette is back" et "I love moquette". Nouvelles techniques, nouvelles teintes... Elle s'adapte désormais aux tendances déco du moment comme l'explique Corine Impellizzeri, chargée de communication à l'UFTM : "Après de nombreuses études et beaucoup de travail, la moquette fait désormais partie intégrante de la déco intérieure. Il fallait qu'elle soit à la hauteur des attentes des consommateurs en termes de couleurs et de structures. Aujourd'hui, la moquette est vraiment une création de sol à part entière et non plus un simple revêtement. On peut la voir et on doit la voir !".

logo de la campagne de l'uftm
Logo de la campagne de l'UFTM © UFTM

L'idée principale donc : dépoussiérer l'image de la moquette et revoir l'image démodée qu'elle véhiculait ses dernières années. Et il y a du travail car la moquette a connu un sacré revers depuis l'âge d'or des années 1980. En France, on en consomme, par an et par habitant, 4 fois moins qu'aux Etats-Unis, au Canada ou en Grande-Bretagne. Une autre analyse effectuée par pays sur le taux de renouvellement de nos habitats montre que les Français sont parmi ceux qui renouvellent le moins leur intérieur. Mais pour Corine Impellizzeri : "La tendance s'inverse depuis peu. On donne de plus en plus envie aux gens de changer leur chez-eux. Les émissions de télé, les magazines et les magasins qui aménagent des petits espaces déco donnent des idées et des envies au grand public".

Dans cette conjoncture favorable, à l'heure où les gens veulent des intérieurs cosy et chaleureux, la période semble donc bien choisie pour relancer ce revêtement de sol souvent délaissé. Mais pour cela, les fabricants ont dû travailler sur plusieurs points essentiels : changer l'image de la moquette, proposer de nouveaux produits plus tendance et lutter contre l'association souvent faite entre moquette et acariens.

 

 

Sommaire