La moquette réchauffe nos intérieurs Redorer l'image de la moquette

moquette 'monte carlo' de domo
Moquette "Monte Carlo" de Domo © Domo

Pour mener à bien le retour de la moquette dans nos intérieurs, les fabricants ont souhaité mettre en avant une créativité accrue privilégiant des nouvelles textures et teintes. Ils ont également travaillé sur la qualité des matériaux utilisés et la facilité de pose. Avec un objectif premier : relooker le produit en lui-même, en collaborant, par exemple, avec un bureau de style parisien. Ainsi apparaissent sur le marché des moquettes sur mesure directement fabriquées aux dimensions de votre pièce, des produits gansés ou encore des moquettes qui se posent à l'aide d'un simple scratch. D'ailleurs, on remarque que le grand public a tendance à s'orienter vers du haut de gamme avec un produit phare : le shaggy (moquette confortable avec des fils de poils ultra-longs et une texture en frisé) qui aurait, selon la représentante de l'UFTM, "contribué à la relance de la consommation de moquette. Il se décline dans de nombreuses teintes et épaisseur. C'est un produit de bonne qualité et très créatif qui suit les modes du moment. Aujourd'hui, les gens font attention à ce qu'ils achètent et préfèrent souvent investir un peu plus pour du long terme."

 

Une image négative liée aux acariens

 

Mais ce n'est pas tout. Car la moquette est souvent décriée en raison de sa difficulté à entretenir. Elle ne serait donc pas adaptées aux personnes souffrant d'allergies aux acariens par exemple. Pour contrer cette image de "nid à poussières", l'UFTM a voulu se baser sur des études scientifiques. Un travail effectué avec des médecins de l'Institut Pasteur de Strasbourg montre qu'il n'y aurait aucune raison valable destinée à déconseiller l'usage de la moquette.

"Les problèmes d'allergies viennent de la qualité de l'air ambiant"

"Depuis des années, la moquette est attaquée au niveau de la santé. Avec des sols durs, au moindre courant d'air ou coup de balai, les acariens se retrouvent rapidement en suspension dans l'air. La moquette, au contraire, garde les acariens dans ses fibres qu'il suffit ensuite de nettoyer avec un aspirateur adapté. Les problèmes d'allergies viennent en fait de la qualité de l'air ambiant. Une étude suédoise menée sur une année prouve que parallèlement à une utilisation de moquette en baisse de 50 %, les allergies ont triplé. Ce débat sur les acariens avait fini par faire complètement oublier que c'est un revêtement confortable, chaleureux et très performant sur le plan thermique et acoustique", précise Corine Impellizzeri. Au final, la qualité de l'air, l'entretien général de l'habitation mais encore la fumée de tabac auraient donc plus d'impact sur les allergies respiratoires d'origine domestique que le revêtement de sol.

 

Les avantages de la moquette

 

moquette 'milfils' de catry
Moquette "Milfils" de Catry © Catry

La moquette possède également des avantages qui lui confèrent une sensation de bien-être et de confort dans une ambiance chaleureuse. Les pièces à vivre et les zones de circulation sont génératrices de pollution sonore, souvent nuisibles au quotidien. Des études menées en matière d'isolation acoustique montrent que la moquette est la solution la plus performante pour amortir les bruits puisqu'elle les absorbe et réduit leur transmission. Une qualité importante lorsque l'on sait que le "droit au silence" est le souci n°1 des Français dans l'habitat. Par ailleurs, elle permet également de retenir jusqu'à 10 % de la chaleur qui serait perdue avec un sol dur. L'économie d'énergie peut se chiffrer à environ 4 %. Sans oublier que "contrairement à un carrelage, par exemple, la moquette offre la possibilité de changer de revêtement au gré des tendances et de ses envies puisqu'elle se pose désormais facilement", ajoute Corine Impellizzeri.

 

 

Sommaire