Tendance bohème Un vent de liberté

les roulottes de jeanne bayol
Les roulottes de Jeanne Bayol © DR

On a tous dans notre imaginaire ces figures de tziganes aux allures sauvages, voyageant à travers l'Europe dans des roulottes de bois aux teintes éclatantes, ces femmes drapées de patchworks multicolores dont les chants, alliés aux sons des guitares, évoquent un univers où la liberté n'est pas un vain mot. Libres de toute convention, vivant en marge de la société, n'ayant pour attaches que leurs farouches chevaux et leurs maisons de fortune, ils ont façonné à leur manière un mode de vie affranchi, épris d'évasion et de romantisme.

Car, si le mot bohème, au sens géographique du terme, désigne cette région reculée d'Europe Centrale, perdue entre la République Tchèque et la Moravie, il représente aujourd'hui bien plus qu'une contrée lointaine : c'est tout un état d'esprit, une manière de vivre, un monde réel ou imaginaire qu'il évoque. "La bohème n'a rien et vit de tout ce qu'elle a" soulignait déjà Balzac au XIXe siècle, avant que Charles Aznavour ne finisse d'enchanter ce mot dans sa chanson qui nous a tous bercés un jour ou l'autre.

Eloge de la liberté

Cet éloge de la liberté, du bonheur simple et de la vie nomade est l'essence même du style bohème : loin des standards esthétiques ou des règles conventionnelles, la tendance bohème doit avant tout s'affranchir des a priori et se libérer des normes. Avec elle, tout est permis... et à profusion. Les couleurs se mélangent, les matières s'accumulent, les objets se serrent les uns contre les autres dans une joyeuse euphorie et une joie de vivre sans cesse renouvelée. C'est seulement en laissant libre court à son imaginaire, en oubliant la peur d'en "faire trop" et en osant les combinaisons les plus audacieuses que cet état d'esprit se reflètera dans la décoration.

 

Sommaire