Tendance provençale Une envie de soleil

château grand boise
Château Grand Boise © Elodie Rothan / Le Journal des Femmes

Ah la garrigue, la lavande, le chant des cigales... Qui ne rêve au printemps venu d'un petit mas de campagne où baigne une douce lumière et où l'on peut tranquillement faire la sieste à l'ombre d'un olivier ?

Que l'on ait la chance d'avoir un petit mas de cocagne dans le Midi ou que l'on soit privé de cette échappée estivale, la décoration, elle, est à la portée de tous, et chacun pourra se faire son petit coin de Provence dans son chez soi. Car la Provence est dans tous les cœurs, il suffit de lui ouvrir sa porte, et grand ses fenêtres, pour qu'elle se reflète dans le plus parisien des appartements.

Des couleurs chaudes et des tons estivaux

La tendance provençale, c'est avant tout un ensemble de couleurs chaudes, dans une palette allant de l'ocre au jaune et rouge et des pointes de bleu lavande et de vert olive. La Provence ne serait sans doute que l'ombre d'elle-même sans son soleil généreux et le bleu intense de son ciel. C'est à leur contact que les couleurs prennent un éclat si intense et si gai.

On opte donc pour des couleurs vives et chaudes, avec des teintes fortes comme l'ocre, le bleu océan et le vert olive, ainsi que toute la palette de tons allant du jaune au rouge. Comme l'explique Robert Gervais dans son ouvrage "Provence, l'art des maisons", ces couleurs ont une origine géographique, dû aux carrières d'ocre de Roussillon : "Les gisements d'ocre des carrières de Roussillon dans le Vaucluse produisent des pigments qui colorent peintures, plâtres et chaux. Utilisées tant lors des rénovations que dans les constructions récentes, les couleurs forment un nuancier d'ocre, de jaune, de rouge, de blanc pur".

Appréciés aussi pour les murs et les tissus, les camaïeux de blancs, de beige et de gris se déclinent dans des matières naturelles, telles que le coton, le lin ou la chaux.

Des matières naturelles : bois, fer forgé, chaux et pierres

après la sieste
Après la Sieste © Elodie Rothan / Le Journal des Femmes

Fort de ses artisanats nombreux et anciens, la Provence prodigue une architecture riche en matériaux naturels travaillés. Des tomettes rouge à la chaux blanche, du bois peint au murs de restanque, la nature a pourvu les demeures d'une multitude de matières, travaillées ensuite par des mains expertes.

Pour les murs, le sol et les meubles, privilégiez donc des matières telles que le bois, la pierre, le fer forgé et même l'osier. Dans le domaine des menuiseries, les bois à privilégier sont, comme nous l'indique Robert Gervais, "le pin, le chêne, l'orme et le noyer". La chaux est aussi un produit très utilisé dans les demeures provençales et apprécié pour ses qualités assainissantes.

Au sol, on retrouve bien entendu toute une variété de carrelages en terre cuite, de formes et de couleurs variables, dont les plus connues sont sans doute les tomettes rouges octogonales. Enfin, le fer forgé est une des fiertés de l'artisanat local. On l'utilise aussi bien pour les poignées de porte, les loquets, les arrêts de volet, les grillages et les rampes d'escalier, que pour orner le mobilier.

 

Sommaire